in

Tambuwal cherche plus de financement pour BCDAv

Tambuwal cherche plus de financement pour BCDAv

Il ne faut pas permettre à Boko Haram et aux bandits de perturber l'apprentissage - Tambuwal
Aminu Tambuwal

Par Musa Na Annabi Sokoto

Le gouverneur Aminu Waziri Tambuwal de l’État de Sokoto a demandé au gouvernement fédéral et à l’Assemblée nationale d’ajuster les crédits budgétaires de la Border Community Development Agency (BCDA) afin qu’elle fonctionne de manière optimale.

Le gouverneur Tambuwal a fait appel en recevant le secrétaire exécutif de l’agence, le capitaine Junaidu Adamu Abdullahi, à la Government House, à Sokoto.

Il a appelé les branches exécutive et législative du gouvernement à accorder plus d’attention à l’agence et à renforcer ses capacités opérationnelles, surtout maintenant que le pays est confronté aux défis des bandits et des criminels transfrontaliers dans les communautés vivant le long de ses frontières.

Selon lui, l’agence est très importante notamment dans la sécurité du Nigéria, car les communautés du pays qui vivent aux frontières ont besoin de tous les appuis, notamment en termes de bien-être et de bien-être.

Tambuwal a ajouté que dans le passé, certaines de ces communautés ont été forcées par des éléments étrangers de payer des impôts aux gouvernements du Cameroun ou de la République du Bénin, une situation qui, a-t-il dit, montre le manque d’inquiétude du gouvernement nigérian, qu’il soit fédéral. , état.ou local.

Il a exprimé sa gratitude qu’une grande partie de la tendance désagréable du passé se soit inversée avec la création de la BCDA, dont le mandat comprend la prise en charge de ces communautés.

Il a également exprimé la volonté du gouvernement de l’État de collaborer avec les agences gouvernementales fédérales en raison de ses vastes frontières internationales avec la République du Niger.

Dans son discours, le secrétaire exécutif de la BCDA, le capitaine Abdullahi, a déclaré que l’agence, en collaboration avec d’autres agences gouvernementales fédérales et des États frontaliers, avait pour mandat de fournir une infrastructure sociale et économique aux communautés frontalières.

Il a déclaré que l’État de Sokoto est un acteur important à cet égard et que l’agence s’est rendue dans l’État pour livrer sept projets qu’elle a exécutés au cours de l’exercice 2020 et également pour inspecter ceux en cours.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Le travail au noir prend de l'ampleur

Le travail au noir prend de l’ampleur

Sos Disparus

Familles de disparus: N’oublions PAS le rassemblement hebdomadaire interdit ! – Algérie