in ,

L’Algérie fait face à une pénurie de pâtes, voici pourquoi – Edition du soir Ouest-France

L’Algérie fait face à une pénurie de pâtes, voici pourquoi - Edition du soir Ouest-France

Depuis plusieurs mois, le prix des pâtes ne cesse d’augmenter en Algérie et aujourd’hui, les rayons sont vides, le pays fait face à une véritable pénurie. La conséquence d’une politique floue qui plonge le secteur agroalimentaire en plein doute.

Pouvoir s’approvisionner en pâtes, ces derniers temps, en Algérie, pourrait presque s’apparenter à une épreuve. Dans les supermarchés, les épiceries… Difficile d’en trouver. Et si, par chance, il en reste dans un rayon, le prix est souvent exorbitant.

Il faut dire que depuis septembre 2020, le pays fait face à une folle hausse des prix de certains produits du quotidien, comme les pâtes (+ 40 %), le lait, les viandes rouges ou encore le sucre… Comme le rapporte Courrier International , cette envolée des prix s’expliquerait notamment par la levée en septembre 2020 des subventions du blé tendre et dur, nécessaire notamment à la production de pâtes.

Une situation qui peut rappeler celle de mars 2020, lorsque les premières craintes autour de la pandémie se faisaient sentir. C’était alors la semoule qui manquait dans les rayons des supermarchés en Algérie. Mais cette fois-ci, on pourrait presque dire que c’est au profit de la semoule que les pâtes alimentaires sont absentes.

Le ministre du Commerce a certes gelé la levée des subventions en novembre, mais celle-ci reste pour l’instant actée, n’empêchant pas la hausse des prix. Le gouvernement a en revanche décidé de poursuivre l’attribution de subventions pour la semoule.

En Algérie, il est devenu difficile de trouver un paquet de pâtes dans les commerces. (Photo d’illustration : Pexels)

Une politique qui prête à confusion

Comme rapporté par le journal El Watan, et dont Courrier international se fait l’écho, Mohamed Benagoudjil, le directeur de Sosémie, l’un des principaux producteurs de pâtes et de semoule, expliquait que les décrets concernant la levée des subventions avaient mené à « une grande confusion » dans le secteur. « Je le rappelle, la levée des subventions n’a pas été gelée par une note mais juste par une annonce verbale de la part du ministre du Commerce », raconte-t-il au quotidien algérien.

Face à cette incompréhension des décisions gouvernementales et à leur statut non-officialisé, les producteurs se tournent vers du blé en provenance d’autres pays. Du Canada par exemple.

« Actuellement, nous avons carrément arrêté l’utilisation du blé subventionné dans la production des pâtes alimentaires et du couscous et nous avons opté pour le blé que nous importons du Canada », reprend Mohamed Benagoudjil. Il ajoute que, de fait, « les petits producteurs n’ont pas hésité à augmenter les prix malgré la poursuite des subventions ».

Certaines usines tournent au ralenti, d’autres sont à l’arrêt. (Photo : Jean-Pierre Clatot / archives AFP)

Une usine à l’arrêt

Si les pâtes alimentaires se font plus rares dans les rayons, c’est également l’une des conséquences de l’arrêt de production, en août 2020 des Moulins d’Amor Benamor, autre groupe majeur de la production de pâtes du pays. Toutefois, le journal El Watan précise qu’une reprise des lignes de production de pâtes était envisagée. Une information confirmée par le site d’information spécialisé dans les entreprises pme-dz.

 

Une nouvelle qui laisse envisager un retour à une situation davantage stable, du moins temporairement. Le secteur agroalimentaire souhaite que le gouvernement clarifie désormais sa politique de subventions, dans un pays où la crise économique se fait sentir, avec l’incapacité de garantir toutes les aides sociales. Le gel de la levée des subventions avait en effet été décidé au vu des tensions sociales qui commençaient à émerger.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Algérie : Que cherche le FLN ? - Révélations intrigantes du sénateur Benzaïm

Algérie : Que cherche le FLN ? – Révélations intrigantes du sénateur Benzaïm

Women's History Month Instagram Captions To Add Some Girl Power

Women’s History Month Instagram Captions To Add Some Girl Power