in

Décès de deux travailleurs offshore révélés au Congo-Brazzaville

Décès de deux travailleurs offshore révélés au Congo-Brazzaville

Rédaction Le 2020-05-28 09:00:00, Décès de deux travailleurs offshore révélés au Congo-Brazzaville

Deux travailleurs pétroliers congolais sont décédés le mois dernier après avoir été évacués de l’une des plates-formes d’Eni au large du Congo-Brazzaville, bien que l’on ne sache pas si leur décès était dû au virus Covid-19.

Selon une lettre envoyée par le directeur général d’Eni Congo, Marco Rotindi, à Teresa Goma, chef de la direction des hydrocarbures du gouvernement, l’employé d’Eni décédé le 22 avril était Yaba Gouassi, un surintendant de la santé, de la sécurité et de l’environnement.

La lettre indiquait que Gouassi avait eu son examen médical annuel il y a six mois et qu’il avait été déclaré apte au travail, mais lors d’un autre examen dans la semaine précédant sa mort, il avait un rhume, qui s’est amélioré après le traitement.

Cependant, dans la semaine de sa mort, Stanislas a déclaré se sentir mal, avoir perdu l’appétit et, après un nouvel examen le 22 avril, a été évacué de la plate-forme par bateau.

Cependant, une heure après le début du voyage à Pointe Noire, Gouassi est décédé, malgré les tentatives de le réanimer à l’aide d’un défibrillateur.

La même lettre d’Eni faisait état du décès d’un technicien de maintenance – Moussanda Bouka – employé par un sous-traitant de Saipem, et qui travaillait également sur la plate-forme Awa.

Selon la lettre, Bouka présentait également des symptômes de fatigue et de perte d’appétit, et à son arrivée à terre, il a été confié à sa compagnie, mais est décédé par la suite.

Arrêt de l’installation

À la suite de ces deux décès, la lettre d’Eni indiquait qu’elle suspendait les arrivées et les départs d’Awa, qui était déjà en lock-out depuis le 6 avril en raison de Covid-19.

L’opérateur a également envoyé du matériel médical sur la plate-forme pour tester les personnes à bord et désinfecté l’ensemble de l’installation.

Répondant à une enquête en amont, un porte-parole d’Eni a déclaré qu’il «regrette d’avoir confirmé le décès d’un de ses employés» au Congo-Brazzaville.

«Le défunt, un homme de 53 ans de nationalité congolaise, est tombé soudainement malade à bord de la plate-forme Awa et est décédé lors d’une évacuation sanitaire.

«Sa famille et les institutions locales ont été immédiatement informées et des procédures médicales ont été activées pour déterminer la cause du décès.»

Précaution de verrouillage

La plate-forme Awa, comme d’autres installations au large du Congo-Brazaville, a déclaré le porte-parole d’Eni, avait été verrouillée par mesure de précaution pour atténuer le risque de diffusion de Covid-19.

Le porte-parole a déclaré: «Quelques jours après le décès de notre employé, tout le personnel a été débarqué, mis en quarantaine et suivi médicalement au quotidien.»

«Ils ont finalement tous été relâchés sans aucune complication à la fin de la période de quarantaine avec des tests négatifs (coronavirus).»

Le porte-parole de l’opérateur italien a déclaré que Covid-19 n’avait pas eu d’effet majeur sur ses opérations congolaises.

«Il n’y a pas eu d’impacts substantiels sur la production globale (d’Eni au Congo-Brazaville), malgré plusieurs mesures restrictives mises en place pour éviter la propagation du Covid-19», a déclaré le porte-parole.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
La Tunisie lance sa campagne de vaccination anti-Covid avec le Spoutnik V

La Tunisie lance sa campagne de vaccination anti-Covid avec le Spoutnik V

Il a étudié l'appartenance des vétérans de Zamalek aux joueurs avant le voyage en Algérie

Il a étudié l’appartenance des vétérans de Zamalek aux joueurs avant le voyage en Algérie