in

Eni dépose une demande de paiement de 11,8 millions d’euros pour régler une enquête pétrolière en République du Congo

Actuexpress.net Le 2021-03-19 08:00:00, Eni dépose une demande de paiement de 11,8 millions d’euros pour régler une enquête pétrolière en République du Congo

MILAN (Reuters) – Le groupe énergétique italien Eni a déclaré jeudi qu’il avait déposé une demande auprès des procureurs de Milan afin de payer 11,8 millions d’euros (14 millions de dollars) pour régler une enquête sur les permis pétroliers en République du Congo.

Le logo de la société énergétique italienne Eni est visible sur le stand d’Eni lors du sommet international du pétrole du Nigeria à Abuja, au Nigeria, le 10 février 2020. REUTERS / Afolabi Sotunde / File Photo

«Eni est heureux de constater que les allégations de corruption internationale ont cessé d’exister. Suite à la réduction de l’infraction présumée … Eni a adhéré à l’hypothèse de sanctions convenues », a déclaré la société dans un communiqué.

Reuters a rapporté le règlement plus tôt jeudi, ajoutant que des sources proches du dossier ont déclaré que la décision d’Eni était intervenue après que les procureurs aient accepté de rétrograder les allégations de corruption internationale en incitation indue.

«Eni tient à noter que l’accord ne représente pas un aveu de culpabilité de la part de l’entreprise en relation avec l’infraction alléguée, mais une initiative visant à éviter la poursuite de la procédure judiciaire», a-t-il ajouté.

Le règlement d’une affaire pénale en Italie n’implique aucun aveu de culpabilité ou de responsabilité.

Le groupe a également déclaré que «le verdict confirme également la résilience des systèmes de contrôle anti-corruption de l’entreprise».

Les procureurs ont convenu d’un accord qui impliquerait le paiement de 800 000 euros à titre de «sanction convenue» et la saisie de 11 millions d’euros supplémentaires en tant que profit de l’infraction présumée afin de clore l’affaire, ont indiqué les sources.

La demande a été déposée le 15 mars, ont indiqué les sources, ajoutant qu’un juge devrait approuver le règlement lors d’une audience le 25 mars.

L’enquête, lancée en 2017, tourne autour d’allégations selon lesquelles pour obtenir le renouvellement des licences pétrolières en République du Congo, Eni a accepté de vendre des participations dans les licences à une société dont les actionnaires comprenaient des agents publics de la nation africaine.

Eni a déclaré qu’elle n’avait joué aucun rôle dans l’attribution des licences ou dans le choix du partenaire local par le gouvernement de la République du Congo.

Mercredi, un tribunal de Milan a acquitté Eni et Shell dans la plus grande affaire de corruption de l’industrie pétrolière portant sur l’acquisition de 1,3 milliard de dollars d’un champ pétrolifère nigérian il y a dix ans.

(1 USD = 0,8390 euros)

Reportage d’Emilio Parodi; Reportage supplémentaire de Stephen Jewkes; Édité par Susan Fenton, David Clarke et Paul Simao

What do you think?

24 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Air Vice-Marshal S.O. Smith (retd.)

Guerre d’insurrection: l’utilisation de drones réduira les pertes militaires – AVM Smith

Algérien Mandy au centre de l'attention du top européen |

Algérien Mandy au centre de l’attention du top européen |