in

Plantation totale de 40 000 hectares de forêt en République du Congo | Rigzone

Plantation totale de 40 000 hectares de forêt en République du Congo |  Rigzone

Rédaction Le 2021-03-20 11:57:41, Plantation totale de 40 000 hectares de forêt en République du Congo | Rigzone

Total (NYSE: TOT) a révélé que la société et Forêt Ressources Management ont signé un accord de partenariat avec la République du Congo pour planter une forêt de 40 000 hectares sur les plateaux de Batéké.

La nouvelle forêt créera un puits de carbone qui séquestrera plus de 10 millions de tonnes de CO2 sur 20 ans, selon Total, qui finance le projet. Total – qui a noté que le projet est conçu pour produire de multiples avantages sociaux, économiques et environnementaux – a souligné que des opportunités d’emploi seront créées avec un impact positif sur «plusieurs milliers de personnes».

«Avec ce projet sur les Batéké Plateaux, Total s’engage dans le développement de puits de carbone naturels en Afrique», a déclaré Nicolas Terraz, vice-président senior de l’exploration et de la production en Afrique chez Total, dans un communiqué de la société.

«Ces activités s’appuient sur les initiatives prioritaires prises par le groupe pour éviter et réduire les émissions, en ligne avec son ambition d’atteindre zéro net d’ici 2050. Elles permettront également de valoriser le potentiel naturel du Congo et de prolonger notre partenariat à long terme avec le pays, où nous sommes présents depuis cinquante ans », a-t-il ajouté.

Adrien Henry, vice-président des solutions basées sur la nature chez Total, a déclaré: «Nous souhaitons développer ces projets avec des partenaires reconnus, tels que FRM, qui ont beaucoup à nous apprendre, tout en concertant avec les régions concernées pour ancrer notre engagement dans la à long terme et contribuer au développement local ».

Bernard Cassagne, président et chef de la direction de Forêt Ressources Management, a déclaré: «les plus de 10 millions d’hectares de réserves foncières sur les Batéké Plateaux du Congo offrent un moyen fantastique de lutter contre le changement climatique au niveau mondial et une opportunité unique de -développement économique dans les régions isolées du pays ».

Rosalie Matondo, la ministre de l’économie forestière de la République du Congo, a déclaré: «ce projet ambitieux et exemplaire fait partie de PRONAR, le programme national de boisement / reboisement lancé en 2011 pour étendre le couvert forestier du pays et augmenter la capacité de stockage du carbone, créer de nouvelles entreprises du bois pour diversifier l’économie nationale et favoriser l’émergence d’une économie verte en République du Congo ».

Total a annoncé la création de son unité de solutions nature en juin 2019 pour développer des puits de carbone naturels pour séquestrer des tonnes de CO2 de ses opérations. Total affirme que son objectif est de participer au développement d’une capacité de séquestration durable d’au moins cinq millions de tonnes de CO2 par an à partir de 2030, tout en contribuant à la préservation de la biodiversité et au développement durable des communautés locales.

Plus tôt ce mois-ci, Total a révélé que Microsoft et lui-même avaient convenu de collaborer en tant que partenaires stratégiques pour poursuivre la transformation numérique et soutenir les progrès vers zéro émission nette. En février, Total a rejoint le Maersk Mc-Kinney Moller Center for Zero Carbon Shipping en tant que partenaire stratégique et accéléré son programme de recherche et développement pour des solutions d’expédition neutres en carbone.

Pour contacter l’auteur, envoyez un e-mail à andreas.exarheas@rigzone.com

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Dix ans après la révolution, la Tunisie face à l

Dix ans après la révolution, la Tunisie face à l’inertie

L'historien algérien d'Euronews: La déclassification des archives françaises est un pas "audacieux", mais ce n'est pas suffisant

L’historien algérien d’Euronews: La déclassification des archives françaises est un pas « audacieux », mais ce n’est pas suffisant