in

Revue El Djeïch : L’armée s’en prend à nouveau aux partisans de la transition

Sur quelle chaîne regarder Lobi Stars vs Wydad Casablanca en direct ?

L’armée a renouvelé, hier, son appel à l’organisation d’une élection présidentielle dans «les plus brefs délais», tout en s’attaquant aux partisans d’une transition démocratique, accusés de conspirer contre l’institution militaire.

«La phase que nous traversons nécessite de faire prévaloir la légalité constitutionnelle à travers l’organisation d’une élection présidentielle dans les plus brefs délais qui débouchera sur l’élection d’un président de la République ayant le désir de servir le pays et le peuple en toute sincérité», a estimé l’ANP dans l’éditorial du dernier numéro d’El Djeïch, une revue éditée par le ministère de la Défense nationale. «Ceci, loin de toute surenchère ou tentative d’imposer des conditions irréalisables, des diktats et de véhiculer des idées coloniales d’un autre âge, condamnées par l’histoire et rejetées par le peuple», est-il ajouté.

Depuis la démission forcée du président Bouteflika, le haut commandement de l’armée, longtemps titulaire du «pouvoir réel» en Algérie, rejette toute autre solution de sortie de crise qu’une présidentielle organisée rapidement. Mais le hirak et l’opposition exigent au préalable le départ du pouvoir des anciens fidèles du président déchu, dont Bensalah, Bedoui, le général Gaïd Salah, affirmant qu’un tel scrutin ne vise qu’à maintenir le régime en place.

L’armée a critiqué à nouveau violemment les partisans d’une transition démocratique. «Au moment où le peuple algérien, dans toutes ses composantes, a approuvé cette démarche sérieuse de sortie de crise en se rangeant aux côtés de l’ANP, exprimant ainsi son adhésion à son approche reposant sur le dialogue rationnel sans exclusive dans le cadre de la légalité constitutionnelle, certaines parties tentent de semer des embûches dans le processus de dialogue, en faisant valoir la nécessité d’une période de transition afin d’entraîner le pays dans le piège du vide constitutionnel, dans une tentative d’abuser et de tromper l’opinion publique interne et étrangère, en véhiculant des idées douteuses et empoisonnées», a dénoncé El Djeïch, relevant que «ces parties semblent ignorer que l’ère des diktats et de la fabrication des présidents est définitivement révolue».

L’armée a accusé «ces parties et leurs acolytes» de conspirer contre l’institution militaire et de «semer le doute sur ses intentions et ses efforts, à travers certaines plumes mercenaires, certaines chaînes douteuses et partis rejetés par le peuple». Les adeptes de la transition «n’ont d’autre argument que la critique et le dénigrement, dans le seul souci de concrétiser des intérêts étroits au détriment des intérêts suprêmes de la patrie, exprimant leurs doutes sur l’ANP, sur l’Instance nationale de médiation et de dialogue, sur les slogans brandis par le peuple lors de ses marches pacifiques ainsi que sur l’appareil judiciaire», a encore fustigé l’armée. Abordant la lutte contre la corruption, elle a souligné que «la justice, après avoir recouvré l’ensemble de ses prérogatives, sa liberté, ainsi que sa véritable vocation, continuera d’appliquer la loi contre les corrompus, leurs complices et de combattre le mal sous toutes ses formes, dans tous les domaines et à tous les niveaux».

La justice a ouvert une série d’enquêtes pour corruption visant plusieurs ex-hauts responsables de la présidence Bouteflika et des hommes d’affaires accusés d’avoir profité de leurs liens privilégiés avec son entourage. Encouragées publiquement par le chef d’état-major, ces enquêtes, censées satisfaire une des revendications du hirak, pourraient également servir à régler des comptes au sommet du pouvoir, selon des partis de l’opposition. 


Post Views:
454


What do you think?

219 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

KFC Tunisie et association Darna signent un partenariat en faveur des enfants sans soutien familial

KFC Tunisie et association Darna signent un partenariat en faveur des enfants sans soutien familial

l'Opep appelle à la « responsabilité partagée » des pays producteurs — TSA

l’Opep appelle à la « responsabilité partagée » des pays producteurs — TSA