in

Tunisie : Fermeture 15 foyers d’enfants liés à des centres coraniques

Tunisie : Fermeture 15 foyers d’enfants liés à des centres coraniques

Les autorités tunisiennes ont récemment fermé 15 foyers liés à des centres coraniques douteux, situés dans 8 gouvernorats du pays et qui hébergeaient des enfants et des adolescents âgés de 10 à 18 ans.

Le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, a indiqué aujourd’hui, lundi 11 février 2019, lors de son audition à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), que les commissions régionales de contrôle des centres et associations coraniques composées de représentants des ministères de l’Enfance, de la Santé, de l’Intérieur et de l’Education ainsi que des gouvernorats, ont fermé 11 centres et suspendu les activités de 4 autres.

Ces centres illégaux hébergeaient des mineurs, pour la plupart déscolarisés, dans des conditions déplorables : absence d’hygiène, mélange d’enfants de tous âges, non-respect du programme scolaire et autres dépassements ayant nécessité leur fermeture.

Hichem Fourati a précisé que depuis 2011, la Tunisie a enregistré l’ouverture de 259 centres et associations coraniques, dont 15 exerçaient illégalement ou ne respectaient pas le cahier des charges. Certains centres opéraient sous couvert d’associations caritatives et donnaient illégalement des cours de Coran à des enfants qui étaient obligés de porter des qamis et autres habits dits « afghans » même pour pratiquer le sport.

Y. N.

L’article Tunisie : Fermeture 15 foyers d’enfants liés à des centres coraniques est apparu en premier sur Kapitalis.

What do you think?

335 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Kapitalis

Written by Kapitalis

Kapitalis, le portail d’information dédié à la Tunisie et au Maghreb Arabe.

Sur quelle chaîne regarder Lobi Stars vs Wydad Casablanca en direct ?

Les 42 enfants de l’école coranique de Regueb remis à leurs parents

Union africaine

L’UA veut une conférence sur la Libye et des élections en octobre