in

Tunisie – Perdu de vue depuis des mois, Hamadi Jebali revient avec ses éternels écarts de communication

Tunisie – Perdu de vue depuis des mois, Hamadi Jebali revient avec ses éternels écarts de communication

Et dire qu’il fut un temps, chef du gouvernement tunisien. Ce Hamadi Jebali qui est aussi délicat dans ses déclarations médiatiques qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine, est réapparu, hier, dimanche, pour susciter de nouvelles polémiques par ses déclarations médiatiques, qui poussent à se demander s’il est, vraiment aussi nul, ou s’il ne le ferait pas exprès, pour enfoncer ses ex-frères d’Ennahdha.

En effet, une apparition médiatique en éclair aura suffi à Hamadi Jebali pour débiter deux grosses bourdes qui risqueraient d’être lourdes de conséquences, pour son ex-parti Ennahdha.

La première bourde, il l’a débitée quand il a assuré à la presse que Béji Caïed Essebsi, en s’étant aperçu de l’impossibilité de s’entendre avec Ennahdha, a sorti les dossiers, à l’instar du dossier de l’appareil secret et des filières d’envoi des jihadistes aux zones de combat. Ce faisant, et peut-être, sans le vouloir, Jebali a enfoncé jusqu’au cou, ses ex-amis, en reconnaissant tacitement, qu’il y a, bel et bien des dossiers de ce genre, et que le deal entre BCE et le Cheikh était de ne pas les divulguer. Mais que BCE a fini par les utiliser pour combattre les islamistes. Il a, donc, bel et bien, affirmé l’existence de ces dossiers Ô combien compromettants pour Ennahdha.

L’autre énorme bourde qu’il a lâché à l’occasion de la même déclaration médiatique, fut celle de dire que de se présenter comme candidat aux présidentielles face à Ghannouchi, était tout bénéfice pour le pays. Affirmant, du coup, l’intention de Ghannouchi de se porter candidat aux prochaines élections présidentielles. Chose que le Cheikh et ses lieutenants d’Ennahdha se sont donné un mal fou à démentir et à camoufler, probablement, dans l’attente du moment propice pour l’annoncer.

Il faut croire que Jebali n’a pas trop évolué depuis le jour où étant chef du gouvernement, et constatant des insuffisances à Sijoumi, a condamné l’inaction et l’absence du gouvernement, oubliant que c’est lui-même qu’il était en train de blâmer ou d’accuser.

Il serait, peut-être, bien raisonnable pour lui et pour tout le monde, que Hamadi Jebali se consacre  entièrement à son nouveau boulot, celui de la menuiserie aluminium, et de laisser la politique au politiciens !






What do you think?

658 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Tunisie Numerique

Written by Tunisie Numerique

القبض على أحد مروجي المخدرات

القبض على أحد مروجي المخدرات

قطر تدعم المسلحين "الإخوان" لإنشاء دولة متطرفة في جنوب ليبيا ودول الجوار

الجيش الليبي يؤكّد بسط سيطرته الكاملة على حقل الشرارة النفطي ومحيطه