in

Al-Ahly accepte avec Maaloul de rester en Tunisie après le camp des Aigles de Carthage

الأهلى يتفق مع معلول على البقاء فى تونس عقب معسكر نسور قرطاج

Actuexpress.net Le 2021-06-01 10:44:00, Al-Ahly accepte avec Maaloul de rester en Tunisie après le camp des Aigles de Carthage

Les responsables du club Al-Ahly ont convenu avec l’international tunisien sur l’arrière gauche de l’équipe Maaloul de rester en Tunisie après la fin de sa participation avec l’équipe nationale de son pays au camp qui se tiendra en juin.

Munther Al-Kabir, l’entraîneur de la Tunisie, a inclus Maaloul sur la liste des Aigles de Carthage, qui entrent dans un camp fermé pendant la période en cours dans la période de l’agenda international après que les Aigles de Carthage se sont qualifiés pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2022 au Cameroun.

Munther Al-Kabeer a choisi 31 joueurs pour disputer les deux matches, dirigé par Ferjani Sassi, joueur de Zamalek, et son collègue, Seif El-Din Al-Jaziri, et Ali Maaloul, le joueur d’Al-Ahly.

Maaloul a accepté avec le staff technique d’Al-Ahly de rester en Tunisie jusqu’à ce qu’Al-Ahly se rende en Tunisie pour affronter l’Espérance en Championnat d’Afrique.

Al-Ahly affrontera le champion tunisien le 19 juin lors du match aller des demi-finales africaines, tandis que le match Al-Edda se déroulera au Caire le 26 du même mois.

Le responsable d’Al-Ahly a rejeté l’idée du retour de Maaloul au Caire après la fin du camp de Tunis et de voyager avec la mission Red Genie pour gagner du temps et des efforts, afin que le joueur ne se sente pas ennuyé et épuisé, il restera donc en Tunisie jusqu’au voyage d’Al-Ahly, à condition que le joueur y rejoigne la mission et entre en compétition avec l’équipe lors du prochain match d’Espérance.

What do you think?

23 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
"Je rêve d'une Tunisie nouvelle"

« Je rêve d’une Tunisie nouvelle »

plus de morts en un an que le colonialisme en 75 ans!  - Jeune Afrique

plus de morts en un an que le colonialisme en 75 ans! – Jeune Afrique