in

Des milliers de Tunisiens scandent contre la « Fraternité »… Votre printemps est fini انتهى

Des milliers de Tunisiens scandent contre la "Fraternité"... Votre printemps est fini انتهى

Actuexpress Le 2021-06-05 16:15:59, Des milliers de Tunisiens scandent contre la « Fraternité »… Votre printemps est fini انتهى

La police tunisienne est intervenue, samedi, pour empêcher les manifestants de se joindre à la marche populaire convoquée par le chef du Parti constitutionnel libre, Abeer Moussa, pour libérer le parlement dirigé par Rachid Ghannouchi de la dictature des Frères musulmans.

Samedi, des milliers de Tunisiens ont participé à une marche appelant à la libération du Parlement du contrôle des Frères musulmans, qui s’est rapidement transformée en affrontements et escarmouches avec les forces de sécurité, après avoir empêché des manifestants de rejoindre et de participer à la marche.

Abeer Moussa pendant les manifestations

Abeer Moussa pendant les manifestations

Les manifestants se sont rassemblés devant le siège du parlement sur la place du Bardo au centre de la capitale, Tunis, brandissant des slogans dénonçant l’hégémonie de Rashid Ghannouchi et son alliance parlementaire sur les décisions du parlement et faisant taire la voix de l’opposition et digérant son droit d’exprimer son positions contre les plans destructeurs menés par la Confrérie. Ils sont inébranlables, inébranlables, et « O Ghannouchi, vous voyou, vous combattez les âmes », « A bas le règne du chef », et un autre contre le Premier ministre Hisham al-Mashishi, qui ils ont décrit comme « un agent des Frères musulmans ».

Les manifestants ont brandi d’autres slogans, disant : « Il n’y a pas de réforme économique sous les Frères musulmans », « Votre printemps est terminé » et « Le Conseil de répression et les attaques contre l’opposition ne nous lient pas ».

Elle a blâmé le chef du Parti constitutionnel libre pour la suppression de sa marche contre le Premier ministre Hisham al-Mashishi, et a déclaré qu’il avait militarisé le parlement et transformé le ministère de l’Intérieur en un bras exécutif pour servir les intérêts du mouvement Ennahda. Hypothéquer le pays à des parties étrangères, soulignant que les Frères musulmans sont en train de détruire la Tunisie.

Et Abeer Moussa a exigé la destitution de Rashid Ghannouchi de la présidence du Parlement, et le départ du gouvernement Meshishi après sa décision d’augmenter les prix d’un certain nombre de matières premières, et son adoption d’une politique systématique d’appauvrissement de la population.

What do you think?

19 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
حقيقة أم فبركة؟.. فيديوهات

Réalité ou invention ?.. Des vidéos d' »événements violents » en Coupe d’Algérie suscitent la polémique sur leur santé au milieu d’une guerre des mots (vidéo)

Création d'entreprises : le projet réussi du réseau Initiative en Tunisie

Création d’entreprises : le projet réussi du réseau Initiative en Tunisie