in

Il a déclaré qu’il en était venu à chercher à l’assassiner. Said accuse les partis dont « la référence est l’islam » de comploter pour frapper l’Etat tunisien | L’actualité de la Tunisie

Tunisie .. Le soutien de Bahreïn aux décisions de Saeed et au parquet empêche 12 personnes de voyager |  Actualités Politique

Rédaction Le 2021-08-21 05:44:40, Il a déclaré qu’il en était venu à chercher à l’assassiner. Said accuse les partis dont « la référence est l’islam » de comploter pour frapper l’Etat tunisien | L’actualité de la Tunisie

21/8/2021-|Dernière mise à jour : 21/8/202107 : 02 (La Mecque)

Le président tunisien Kais Saied a accusé les partis politiques, affirmant que « leur référence est l’islam ». En cherchant à frapper l’État tunisien, il a déclaré que leurs tentatives équivalaient à une tentative d’assassinat.

Saeed a ajouté – lors de sa supervision de la signature du décaissement de l’aide sociale aux familles pauvres et à faible revenu touchées par les répercussions de la crise de Corona – que « la présidence de la République a suffisamment de missiles sur des rampes de lancement pour frapper ces personnes », comme il l’a dit.

Il a estimé que les partis – qu’il a qualifiés de « conspirateurs – – cherchent à « dresser les pays étrangers contre le président de la République et leur pays », soulignant qu’ils seront confrontés à la loi.

La Tunisie traverse une grave crise politique depuis que Saied a décidé le 25 juillet dernier de geler le Parlement et de limoger le Premier ministre Hisham Al-Mashishi, dans le cadre de mesures exceptionnelles, dont les justifications sont la détérioration de l’économie et l’incapacité à gérer la crise pandémique du Corona.

Mais la plupart des partis – y compris le Mouvement Ennahda, le plus grand représenté au Parlement – ont rejeté ces décisions, et certains les ont considérées comme un « coup contre la constitution », tandis que d’autres les ont soutenues, et les ont vues comme une « correction du cours ».

Commission anti-corruption

Saeed a émis un arrêté mettant fin aux fonctions du secrétaire général de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption, Anwar bin Hassan, le responsable des affaires administratives et financières de l’autorité reprenant temporairement l’entreprise.

Cela intervient après que les forces de sécurité – plus tôt – ont évacué le siège de l’autorité et expulsé tous les employés du bâtiment, sans en préciser les raisons.

L’ancien chef de la Commission anti-corruption, Shawki al-Tabeeb, a déclaré vendredi que les autorités de sécurité l’avaient placé en résidence surveillée, quelques heures après que la police eut évacué le siège de la commission.

Le médecin occupait le poste de chef de l’autorité depuis 2016, avant d’être limogé par l’ancien Premier ministre Elias Fakhfakh en 2020.

Le médecin a écrit – dans un post sur son compte Facebook – « une patrouille de sécurité postée devant ma maison, et m’a informé qu’une décision avait été prise de me mettre en résidence surveillée, en violation de mon droit garanti par la loi et la constitution. « 

Protection des fichiers

L’organisation de transparence « I Watch » en Tunisie a exprimé son étonnement devant le siège par les forces de sécurité du siège de l’Autorité nationale de lutte contre la corruption, et a appelé l’organisation à protéger les fichiers déposés auprès de l’autorité en raison des données sensibles qu’ils contiennent, considérant que nuire à ces fichiers est un crime puni par la loi.

L’organisation a souligné que toutes les précautions nécessaires doivent être prises pour protéger l’identité des lanceurs d’alerte, qui ont déposé des dossiers auprès des intérêts de l’autorité.

D’autre part, le roi d’Arabie saoudite, Salman bin Abdulaziz, a discuté lors d’une conversation téléphonique avec Saeed des développements en Tunisie.

La présidence tunisienne a déclaré que le monarque saoudien avait béni les démarches entreprises par Saïd, et a réitéré le soutien du Royaume à la Tunisie dans tous les domaines, et son souci de continuer à être aux côtés du peuple tunisien.

Plus de politique

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Ligue des champions : les Algériens Bensebaini et Mahrez s'affrontent

Ligue des champions : les Algériens Bensebaini et Mahrez s’affrontent

Tunisie : magouilleurs professionnels, coqs de villages et faux politiciens