in

International Crisis Organisation appelle la Tunisie à réformer les mesures antiterroristes

International Crisis Organisation appelle la Tunisie à réformer les mesures antiterroristes

Actuexpress Le 2021-06-04 13:16:03, International Crisis Organisation appelle la Tunisie à réformer les mesures antiterroristes

Publié le : 04/06/2021 – 13:16

Vendredi 04 juin 2021, l’Organisation internationale des crises a appelé les autorités tunisiennes à réformer certaines mesures de lutte contre le terrorisme, prévenant qu’elles pourraient contribuer à alimenter un retour de la violence dans le pays à l’heure où ce phénomène est en recul.

Dans un rapport publié vendredi par l’organisation, intitulé « Le déclin du terrorisme en Tunisie ? », le chercheur Michael Al-Ayari a affirmé que « le pays n’est pas menacé par un mouvement djihadiste de masse et armé ».

Depuis la révolution de 2011, la Tunisie a connu la propagation de mouvements et groupes djihadistes armés qui ont mené des attaques sanglantes visant les forces de sécurité, l’armée et les touristes, et le rythme s’est intensifié en 2015.

Des milliers de Tunisiens ont combattu dans des groupes djihadistes affiliés à l’État islamique en Irak, en Libye et en Syrie entre 2011 et 2016, et des Tunisiens ont mené quatre attentats en France et en Allemagne en 2016 et 2021.

Cependant, la fréquence des attaques a diminué dans le pays depuis l’attentat manqué lancé par des militants armés à la frontière tuniso-libyenne et visant la ville de Ben Guerdane (sud) en 2016.

L’Organisation internationale de crise a confirmé, selon des sources sécuritaires dans le rapport, que les deux principales organisations « Oqba Ibn Nafea » affiliées à Al-Qaïda au Maghreb islamique et « Soldats du califat », proche de l’État islamique, ont ont perdu les deux tiers de leur taille depuis 2016 et ne comptent plus une soixantaine de personnes.

Deux cents Tunisiens combattent actuellement au Moyen-Orient et une centaine au Sahel au sein de groupes djihadistes.

Selon l’évaluation de l’organisation, l’influence des groupes salafistes-jihadistes sur la jeunesse a diminué et n’est plus considérée comme une solution « contre le régime ».

International Crises prévient que les mesures répressives peuvent « renforcer la crise de confiance entre les citoyens et les institutions » et alimenter une nouvelle vague de violence djihadiste.

Les trois quarts des 2.200 personnes incarcérées pour « terrorisme » doivent « sortir des prisons tunisiennes dans les trois prochaines années », ayant connu des conditions de détention « favorables à la récidive ».

Par ailleurs, le contrôle administratif imposé à quelques dizaines de personnes sorties des prisons tunisiennes, « pourrait pousser certaines d’entre elles… à se rapprocher des groupes djihadistes ».

L’organisation propose de réformer l’arsenal des lois relatives aux abus, telles que la réduction de la durée de la détention, l’amélioration du respect des droits de l’homme lors des procès et la révision de la loi sur l’état d’urgence.

What do you think?

19 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
ملخص وأهداف مباراة منتخب الجزائر ضد موريتانيا وتضامن اللاعبين مع فلسطين

Résumé et buts du match de l’équipe nationale algérienne contre la Mauritanie et la solidarité des joueurs avec la Palestine

La France veut « accompagner les réformes » en Tunisie

La France veut « accompagner les réformes » en Tunisie