in

La femme d’un militant se fait exploser et son enfant à Tunis après que les forces de sécurité l’ont encerclée

La femme d'un militant se fait exploser et son enfant à Tunis après que les forces de sécurité l'ont encerclée

Actuexpress.net Le 2021-04-02 15:43:58, La femme d’un militant se fait exploser et son enfant à Tunis après que les forces de sécurité l’ont encerclée

Une heure avant

Ministère tunisien de l'intérieur

Photo publiée, Getty Images

Commentez l’image,

Le ministère tunisien de l’Intérieur a confirmé que des unités de la Garde nationale et de l’armée « avaient éliminé » Hamdi Dhoeb, chef du groupe interdit Jund al-Khilafah.

Le ministère tunisien de l’Intérieur a déclaré vendredi dans un communiqué qu’une militante étrangère s’était fait exploser elle-même et son enfant avec une ceinture d’explosifs lorsque les forces de sécurité l’ont encerclée dans les montagnes du centre de la Tunisie.

Le ministère a ajouté dans un communiqué que «la fille qui portait le militant est décédée sur le coup et son autre fille a été blessée lorsque la femme a fait exploser la ceinture d’explosifs qu’elle portait, jeudi, dans le quartier reculé de Jebel Salloum à Kasserine, près de la frontière algérienne, qui est une cachette connue pour les extrémistes. « 

Le communiqué indique que les forces militaires et de sécurité tunisiennes « ont tué jeudi trois militants, dont le chef d’un groupe lié à l’Etat islamique, lors d’une opération dans la région montagneuse de Kasserine près de la frontière algérienne ».

Le ministère a déclaré que des unités de la Garde nationale et de l’armée « avaient éliminé » Hamdi Dhoeb, chef du groupe interdit Jund al-Khilafah, qui était impliqué dans un certain nombre d’opérations terroristes, à Jabal Mughala à Kasserine.

Le communiqué a ajouté que des unités de la Garde nationale ont tué un autre militant lors d’une opération près du mont Sallum. Sa femme, une étrangère, était avec lui à ce moment-là, et elle s’est fait exploser elle-même et sa petite fille avec une ceinture explosive.

Des sources médicales ont déclaré à l’Agence de presse tunisienne que la deuxième fille, âgée de trois ans, est toujours en vie et qu’elle a été emmenée dans un hôpital local.

Le groupe Jund al-Khilafah affilié à l’Etat islamique et le groupe Uqba bin Nafaa affilié à al-Qaïda sont présents dans la zone frontalière avec l’Algérie.

La Tunisie a été confrontée à plusieurs attaques de militants après la révolution de 2011, au cours de laquelle des dizaines de membres du personnel de sécurité, de civils et de touristes étrangers ont été tués.

Les autorités ont maintenu le pays dans un état d’urgence, renouvelé deux fois par an, depuis l’attaque meurtrière de 2015 contre le bus de la Garde présidentielle adoptée par l’Etat islamique.

What do you think?

23 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Amaechi suscite une nouvelle controverse à Rivers APC

quand Salwa Smaoui dénonce «un dossier monté de toutes pièces» - Jeune Afrique

quand Salwa Smaoui dénonce «un dossier monté de toutes pièces» – Jeune Afrique