in

La « Fraternité » n’existe pas en Tunisie, et la bataille de Sissi avec le groupe en Egypte ne nous concerne pas – Erm News

La "Fraternité" n'existe pas en Tunisie, et la bataille de Sissi avec le groupe en Egypte ne nous concerne pas - Erm News

Rédaction Le 2021-04-13 19:34:00, La « Fraternité » n’existe pas en Tunisie, et la bataille de Sissi avec le groupe en Egypte ne nous concerne pas – Erm News


"Renaissance": N'existe pas depuis"fraternité" En Tunisie et la bataille de Sissi avec le groupe en Egypte ne nous concerne pas

Publié le 13 avril 2021 à 17h34 GMT

Date de mise à jour: 13 avril 2021 18:00 GMT

Le Mouvement islamique Ennahda en Tunisie a critiqué les partis politiques qu’il décrit comme étant affiliés aux Frères musulmans et a déclaré qu’il n’y avait pas de présence des Frères musulmans en Tunisie, dans ce qui semble être un acquittement.

Source: Tunisie – Erm News

Le Mouvement islamique Ennahda en Tunisie a critiqué les partis politiques qu’il a décrits comme étant affiliés aux Frères musulmans, et a déclaré qu’il n’y a pas de présence des Frères musulmans en Tunisie, dans ce qui semble être un désaveu du mouvement de l’organisation sur laquelle il compte.

Le représentant d’Ennahda, Noureddine El-Beheiry, a déclaré dans une interview à la radio, aujourd’hui, mardi, que «la confrérie n’existe pas en Tunisie», et que la bataille du président égyptien Abdel Fattah El-Sissi avec les confrères égyptiens ne signifie pas le mouvement. .

Al-Beheiri a déclaré: «Nous nous appelons le Mouvement Ennahda, et nous ne sommes pas frères, et nous n’avons en Tunisie ni frères ni lutte entre le régime et la Fraternité.».

Il a ajouté: « La bataille de Sissi avec les Frères musulmans en Egypte ne nous concerne pas. Il a peur de la démocratie et du pluralisme, et je salue le président de la république comme un frère et une institution », comme il l’a dit.

2021-04-22-88

Commentant la visite du président tunisien Qais Saeed en Égypte il y a quelques jours et les campagnes de dénigrement menées par les partis affiliés au mouvement «Ennahda», Al-Beheiri a déclaré: «Nous souhaitons que le président se rende en Égypte et dans d’autres pays pour renforcer des relations diplomatiques et de bonnes relations avec tout le monde, et nous lui demandons d’intensifier ses visites et de lever Les barrières ont été construites, et le peuple égyptien est frère et nous sommes fiers de nos relations avec eux, et la visite du président est nécessaire », a-t-il déclaré. . Il a poursuivi: «Nous sommes tunisiens, de père en grand-père, et la question égyptienne ne nous concerne que dans le contexte où nous sommes frères et sœurs, mais nous étions et ne serons pas concernés par les conflits qui ont lieu en Égypte, et l’Égypte est une pays frère, et nous le traitons selon l’éthique et les normes entre frères dans le cadre de la coopération et du respect mutuel.

Le chef d ‘«Ennahda» et le chef de son bloc parlementaire ont confirmé qu’il n’y avait aucun lien avec son récent blog dans lequel il parlait des putschistes avec la visite du président en Égypte, expliquant que «le message avait été rédigé dans une autre situation, et il parle des partis qui appellent à un coup d’État contre le système politique.

Il a déclaré: «Le phénomène de ciblage de la constitution par les partis fascistes représentés à Abeer Moussa s’est développé, et Moussa appelle à un coup d’État et à un vide, car la constitution peut être modifiée et le système développé, mais à moins que la constitution ne change, tout le monde doit respecter et évitez de répandre la discorde et la haine », selon sa description.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Amir Sayoud

La star algérienne Amir Sayoud s’apprête à rejoindre l’une des «  grandes équipes  » de l’Afrique du Sud

En Tunisie, les ultras, aux avant-postes de la contestation

En Tunisie, les ultras, aux avant-postes de la contestation