in

La Tunisie fait face à une situation « catastrophique »

La Tunisie fait face à une situation "catastrophique" - Le suivi du Covid-19 dans le monde - rts.ch

Actuexpress Le 2021-07-09 11:50:52, La Tunisie fait face à une situation « catastrophique » – Le suivi du Covid-19 dans le monde – rts.ch

Au plus fort de ce qui devrait être la traditionnelle saison touristique, la Tunisie enregistre un nombre record de contaminations au Covid-19. Le gouvernement parle de situation « catastrophique » et évoque « l’effondrement » du système sanitaire.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait plus de 4’013’700 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi à la mi-journée. Plus de 185’508’000 cas d’infection ont été détectés depuis le début de l’épidémie.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 606’476 décès pour 33’790’513 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Viennent ensuite le Brésil avec 530’179 morts et 18’962’762 cas, l’Inde avec 405’939 morts (30’752’950 cas), le Mexique avec 234’458 morts (2’567’821 cas), et le Pérou avec 193’909 morts (2’074’186 cas).

>> La carte des contaminations dans le monde (depuis le début de la pandémie) :

L’Europe totalisait vendredi 1’177’755 décès et 55’231’102 cas.

La Hongrie est le pays européen qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 311 décès pour 100’000 habitants, suivi par la Bosnie (295), la République tchèque (283) et la Macédoine du Nord (263 ).

>> Cas sur 14 jours pour 100’000 habitants (cliquez sur les régions pour afficher plus d’informations):

L’expérience est idéale sur ordinateur. Sur mobile, ouvrez ce lien pour consulter la carte en plein écran

Source des données : Bureau régional Europe de l’OMS

TUNISIE – Une situation désormais « catastrophique »

La situation sanitaire est « catastrophique » en Tunisie, qui enregistre ces dernières semaines un nombre record de contaminations au Covid-19, a annoncé jeudi la porte-parole du ministère de la Santé, évoquant l' »effondrement » du système sanitaire.

Le pays a enregistré plus de 9800 nouveaux cas mercredi et le taux de mortalité est bien plus important qu’en Inde, par exemple. Débordés, les hôpitaux sont souvent incapables d’accueillir de nouveaux patients en détresse respiratoire.

Plusieurs villes sont en confinement total et les mesures se succèdent pour tenter de casser la propagation du virus, qui atteignent des niveaux inédits.

A des gestes barrière peu respectés et un manque cruel de vaccins (4% de la population vaccinée) s’ajoute une corruption qui augmente pour décrocher un lit en hôpital.

>> Les précisions de Maurine Mercier dans La Matinale :

La Tunisie dans une situation alarmante face au Covid-19 / La Matinale / 1 min. / aujourd’hui à 06:00

PORTUGAL – Restrictions pour les hôtels et restaurants

Les Portugais devront obligatoirement présenter un passage sanitaire à une vaccination complète ou un test négatif au coronavirus pour loger tous les jours de la semaine dans un hôtel ou avoir accès au week-end aux salles des restaurants des régions les plus touchées par la recrudescence de l ‘épidémie, a décidé jeudi le gouvernement.

Le couvre-feu nocturne depuis vendredi dernier continue à s’appliquer dans ces zones à risque, concentrées pour l’essentiel à Lisbonne et ses environs, puis dans la région touristique de l’Algarve (sud).

Dans le même temps, le gouvernement a décidé de lever l’interdiction des déplacements entre la région métropolitaine de Lisbonne et le reste du pays pendant le week-end car, a expliqué la porte-parole du gouvernement, « le variant Delta est présent dans tout le pays ».

Le Portugal a franchi mercredi et jeudi la barre des 3000 nouveaux cas quotidiens, ce qui n’arrivait pas depuis le début février.

FRANCE – Le variant Delta majoritaire dès ce week-end

Le variant Delta du coronavirus sera probablement majoritaire à partir de ce week-end dans les nouvelles contaminations en France, a déclaré vendredi le ministre de la Santé.

Cette variante est en train de remplacer progressivement toutes les autres formes du coronavirus et il subit presque 50% des contaminations en France jeudi soir, a indiqué Olivier Véran sur France Inter.

Dans un nouvel avis paru vendredi, Le conseil scientifique, qui guide le gouvernement français pendant la pandémie de Covid-19, préconise par ailleurs « une obligation vaccinale pour les soignants ».

Et les professionnels français de la nuit se préparent à ouvrir vendredi soir les discothèques après environ 16 mois de fermeture. Mais le protocole sanitaire strict imposé par le gouvernement a finalement dissuadé la plupart de reprendre leur activité.

ESPAGNE – Le gouvernement tente de rassurer

L’Espagne est une destination sûre pour les touristes malgré l’augmentation des cas de Covid-19, a déclaré vendredi le ministre du Tourisme. Reyes Maroto, qui réagissait aux propos tenus jeudi en France et déconseillait les séjours en Espagne et au Portugal, a ajouté que l’épidémie était sous contrôle grâce à son programme de vaccination.

« Les gouvernements ne doivent pas tirer la sonnette d’alarme », at-elle déclarée dans une interview accordée à la station de radio RNE. « Nous ne pouvons mesurer la situation épidémiologique uniquement sur la base de l’incidence cumulée ».

PAYS-BAS – Marche arrière face à l’augmentation des cas chez les jeunes

Les Pays-Bas vont recommencer vendredi des restrictions sur la fréquentation des boîtes de nuit, des festivals de musique et des restaurants en raison d’une augmentation rapide des cas de Covid-19 chez les jeunes adultes, rapportent les médias néerlandais.

Le Premier ministre Mark Rutte devrait annoncer ces mesures lors d’une conférence de presse en début de soirée, selon l’agence de presse ANP. Le pays ne devrait pas revenir à un confinement total mais à des mesures ciblées afin de limiter la propagation du coronavirus chez les adolescents et les jeunes adultes.

GRÈCE – Feu vert au retour du public lors des événements sportifs

La Grèce va autoriser une nouvelle présence du public aux événements sportifs professionnels, mais uniquement pour les personnes vaccinées et masquées, a indiqué le ministre grec des Sports jeudi.

Les supporters grecs sont privés de tribunes depuis une en raison des restrictions sanitaires contre le Covid-19.

Les personnes majeures devront présenter un certificat de vaccination au moment de l’achat du billet, et les personnes mineures un test PCR ou antigénique négatif.

JAPON – Coup dur économique pour les organisateurs des JO

La flamme olympique est arrivée à Tokyo vendredi pour une cérémonie dans un stade vide. La veille, les autorités japonaises et les organisateurs des JO ont décidé d’interdire les spectateurs sur la plupart des sites par crainte du Covid-19.

Les réactions des Japonais étaient atténuées vendredi après l’annonce de l’interdiction quasi-totale des spectateurs aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), des journaux avertissant qu’elle pourrait ne pas suffire pour stopper la progression du Covid- 19.

>> Voir le sujet du 12h45 :

Les Jeux Olympiques de Tokyo se dérouleront sans spectateurs en raison de la pandémie [RTS] Les Jeux Olympiques de Tokyo se dérouleront sans spectateurs en raison de la pandémie / 12h45 / 1 min. / aujourd’hui à 12:45

Pour le Comité international olympique (CIO), l’absence de public n’est pas un grand préjudice puisque l’événement sera retransmis à la télévision pour toucher un potentiel de 4 milliards de téléspectateurs dans le monde, avec des recettes record en matière de droits de diffusion. Mais pour la partie japonaise, le manque à gagner est catastrophique.

>> Les explications de Karyn Nishimura dans La Matinale :

L’absence de spectateurs aux jeux olympiques de Tokyo à cause du COVID aura des conséquences économiques importantes. / La Matinale / 1 min. / aujourd’hui à 06:00

COREE DU SUD – Restrictions drastiques à Séoul

La Corée du Sud va imposer à Séoul les restrictions les plus drastiques que la capitale a connue depuis le début de la pandémie, a annoncé vendredi le gouvernement.

Les nouvelles restrictions entreront en vigueur lundi pour deux semaines. Il sera interdit de se rassembler à plus de deux après 18h00 et les écoles seront fermées, de même que les bars et les discothèques.

Cafés et restaurants ne fonctionneront à pleine capacité et seule la vente à emporter sera autorisée après 22h00.

THAILANDE – Tour de vis et couvre-feu à Bangkok

Confrontée à un pic épidémique sans précédent depuis l’apparition du Covid-19, la Thaïlande va imposer elle aussi de nouvelles restrictions, dont un couvre-feu nocturne à Bangkok, ont annoncé les autorités vendredi.

A partir de lundi, « les déplacements inutiles seront interdits. Les gens ne seront pas autorisés à sortir de chez eux entre 21 heures et 4 heures du matin, sauf en cas de nécessité », a déclaré Apisamai Srirangson, porte-parole adjoint du groupe de travail Covid-19.

AFRIQUE – « La semaine la plus désastreuse »

« L’Afrique vient de vivre la semaine la plus désastreuse de l’histoire des pandémies sur le continent. Mais le pire reste à venir, car la troisième vague ne cesse de s’étendre », a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique.

L’OMS note cependant des progrès dans la distribution des vaccins. Plus de 1,6 million de doses ont été déployées en Afrique par le mécanisme Covax. Par ailleurs, plus de 20 millions de doses de vaccins Johnson et Johnson/Janssen et Pfizer-BioNTech sont attendues très prochainement.

BRESIL – Le président s’égare toujours plus dans ses propos

Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré jeudi qu’il ne témoignerait pas devant une commission sénatoriale (CPI) qui enquête sur d’éventuelles irrégularités dans la négociation de vaccins anti-Covid par son gouvernement.

« Vous savez quelle est ma réponse? Je chie sur la CPI. Je ne répondrai à rien », a déclaré le chef de l’État lors de son allocution diffusée sur les réseaux sociaux.

Le chef de l’État faisait référence à une demande des responsables de la Commission d’enquête parlementaire (CPI), qui souhaite que le président d’extrême droite réponde aux déclarations de tentative de surfacturation dans l’achat du vaccin indien Covaxin. Jair Bolsonaro fait l’objet d’une enquête préliminaire pour « prévarication », accusé d’avoir fermé les yeux sur des soupçons de corruption dans l’achat du vaccin Covaxin, rapportés par un fonctionnaire du ministère de la Santé.

>> Ecouter aussi le compte-rendu d’Anne Vigna sur la mobilisation de la société civile :

Les initiatives positives provoquées par le Covid au Brésil / Le 12h30 / 3 min. / hier à 12:39

Le Brésil vit actuellement une certaine stabilisation dans la propagation de la pandémie, voire un recul des cas dans certaines régions. Il a enregistré 53’725 nouveaux cas de contamination au coronavirus et 1639 décès supplémentaires (dont une partie remontant aux derniers mois) liés au Covid-19 au cours des vingt-quatre dernières heures, selon les données publiées jeudi par le ministère de la Santé .

CHILI – Assouplissement des restrictions

Le gouvernement chilien a annoncé jeudi un assouplissement des restrictions pour contrôler la pandémie, sans toutefois ouvrir les frontières. 73% de ses 19 millions d’habitants sont vaccinés.

Plus de 11 millions de Chiliens sont totalement immunisés, selon les chiffres dévoilés jeudi par les autorités sanitaires.

IRAN – Doutes de la population face au vaccin national

Avec le variant Delta qui sévit, Téhéran veut accélérer sa campagne de vaccination auprès de la population iranienne dont seuls près de 2% sont vaccinés.

Les autorités ont approuvé en conséquence l’homologation en urgence du produit maison, le COVIran Barekat, avec la conviction qu’un vaccin national poussera les Iraniens et les Iraniennes à se faire vacciner.

Mais comme pour les libertés politiques, la gestion du Covid a plombé la confiance de la population.

>> Le reportage de Cédric Guigon à Téhéran dans le 12h30 :

Les autorités iraniennes développent d’urgence un vaccin local / Le 12h30 / 2 min. / aujourd’hui à 12:35

ILES FIDJI – Pas de vaccin, pas de boulot

Les employés du public comme du privé vont aux Fidji avoir l’obligation de se faire vacciner dans les semaines qui viennent aux Fidji, a annoncé le gouvernement de cet archipel du Pacifique en proie à une flambée de cas du variant Delta.

Le Premier ministre a annoncé que les fonctionnaires fidjiens devaient prendre des congés s’ils n’ont pas reçu leur première injection au 15 août et risqueraient d’être renvoyés si la deuxième ne leur était pas administré avant le 1er novembre.

RTSinfo avec les agences

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Corona .. Pfizer s'apprête à offrir une troisième dose et la Libye ferme la frontière avec la Tunisie et prolonge l'urgence au Maroc |  nouvelles du monde

Corona .. Pfizer s’apprête à offrir une troisième dose et la Libye ferme la frontière avec la Tunisie et prolonge l’urgence au Maroc | nouvelles du monde

EyJlnPcU4AAy_Ma

Coupe de la CAF : Iwuala aide Enyimba à battre Sétif en Algérie