in

L’ambassade américaine à Tunis refuse de «financer» la campagne de Qais Saeed

L'ambassade américaine à Tunis refuse de «financer» la campagne de Qais Saeed

Actuexpress Le 2021-04-22 02:35:56, L’ambassade américaine à Tunis refuse de «financer» la campagne de Qais Saeed






Publié dans: jeudi 22 avril 2021 – 02:35 | Dernière mise à jour: jeudi 22 avril 2021 – 14 h 35

Aujourd’hui, mercredi, l’ambassade américaine à Tunis a démenti les accusations portées par un membre du mouvement Ennahda en Tunisie, dans lesquelles il affirmait que Washington avait apporté son soutien à la campagne électorale qui a amené Qais Said au palais de Carthage.

L’ambassade des États-Unis en Tunisie a souligné, via son compte Twitter, qu’elle n’avait fourni aucun financement pour la campagne électorale de Qais Saeed pendant la course à la présidentielle, selon Sky News Arabia.

Le tweet a déclaré que les États-Unis réaffirmaient leur respect de l’unité et de la souveraineté de la démocratie tunisienne.

La clarification américaine est venue après la publication du représentant Rashid Al-Khayari, affilié à la « Dignity Coalition »; L’aile violente du mouvement Ennahda, des vidéos dans lesquelles il dit que Qais Saeed a reçu un soutien et un financement extérieurs pour augmenter ses chances d’atteindre le palais de Carthage lors des élections de 2019.

Le député a accusé le président de la république et la gestion de sa campagne électorale d’avoir commis des crimes contre la sécurité de l’État qui violent le caractère sacré de la patrie et invalident les résultats des récentes élections présidentielles.

Dans le contexte de ces déclarations, la justice militaire a ouvert mardi une enquête sur les allégations du député Rashid El-Khayari, tandis que l’avocat Yassin Azazah a déclaré que le discours d’El-Khayari dans la vidéo publiée sur la lui en état de flagrant délit et l’exposer à des crimes graves, qui sont la communication avec une partie étrangère et l’écoute des fuites téléphoniques officielles appartenant à la présidence, en plus de l’accusation d’insulter et d’insulter le président de la République, et l’avocat demandant la levée de l’immunité du député au regard de la loi et des institutions de l’Etat tunisien.

What do you think?

25 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
La Fédération algérienne prend des mesures pour sauver le bataillon Jamal Belmadi de la FIFA

La Fédération algérienne prend des mesures pour sauver le bataillon Jamal Belmadi de la FIFA

Le président tunisien Kais Saied.

Les Etats-Unis démentent avoir financé la campagne du président tunisien