in

L’amiral Kamal Akrouet brise son silence et lance une initiative pour sauver la Tunisie de la Confrérie et arrêter l’hémorragie

الأميرال كمال العكروت يخرج عن صمته ويطلق مبادرة لإنقاذ تونس من الإخوان ووقف النزيف

Actuexpress Le 2021-05-26 15:48:00, L’amiral Kamal Akrouet brise son silence et lance une initiative pour sauver la Tunisie de la Confrérie et arrêter l’hémorragie

Dans une déclaration, la première du genre, l’amiral Kamal El Akrout a publié un article sur sa page Facebook «  Déclaration à l’opinion publique  », dans lequel il a lancé une initiative pour sauver la Tunisie du mouvement Ennahda – la Fraternité de Tunisie – sans le mentionnant par son nom, tandis que les experts tunisiens ont confirmé que l’initiative «Akrout» avait créé un grand cas de résonance et agacé la Fraternité.

Al-Akrout, ancien commandant des forces navales en Tunisie, a déclaré: «Compte tenu de l’absence de toute indication de réforme et de la préoccupation des fonctionnaires sur les institutions étatiques avec des conflits marginaux aux dépens des intérêts suprêmes du pays et de la et après une décennie écoulée depuis la révolution tunisienne, qui a mis le pays dans une nouvelle situation, l’espoir était de parvenir à la démocratie et à la croissance. Pour le pays, il nous faut crier et mettre le doigt sur le réservoir de la maladie avant qu’il ne soit trop tard. »

Al-Akrout a souligné que le mouvement Ennahda, sans le nommer, veut la fraternité tunisienne, en disant: «Il est clair que nous sommes passés à une démocratie formelle, une nouvelle constitution et un système politique qui produit des crises de gouvernance pour la perpétuer et une système électoral qui a produit une classe politique soucieuse d’organiser la prise du pouvoir, sans succès.6 Élections Cependant, l’échec a accompagné le travail de la plupart des gouvernements, ils ont donc persisté à mendier et plongé le pays dans un endettement improductif que l’avenir du peuple était confiée, la laissant affronter l’inconnu dans l’ombre d’un parlement qui a perdu toute crédibilité et s’est concentré sur les conflits parallèles.

«Ce à quoi nous assistons aujourd’hui en termes de dégradation continue du pouvoir d’achat des citoyens d’une part et d’un effondrement rapide des indicateurs économiques et financiers que la pandémie Corona a compliqués d’autre part, et en amont du début de la désintégration des les circonscriptions et les institutions de l’État », a déclaré Al-Akrout, qui a assumé les fonctions de conseiller principal pour la sécurité nationale à l’époque de feu le président Beji Qaid Essebsi. Il nous fait nous inspirer du cri du leader de la jeunesse tunisienne, pour dire avec lui, « Arrêtez de jouer, que le pays est malade, non en buvant de l’eau, la fièvre s’éteindra. »

Il a souligné que le temps du salut est venu, et que le devoir nous appelle tous, qui rejetons la continuation du système de l’échec, de la méchanceté et de la décadence politique de toutes les régions du pays ainsi que de son peuple à l’étranger, à resserrer les rangs et à se rassembler. pour le bien de: Notre droit de dresser un inventaire complet et transparent des différents domaines, notamment les finances publiques, et de débarrasser le pays du système Le despotisme de certaines parties dans les capacités du pays avec la logique du butin et du monopole des décisions, restaurer la souveraineté du peuple pour exprimer son libre arbitre, et sortir la Tunisie du bourbier de l’échec, du chaos et de la corruption en imposant l’état de droit à tous.

Il a poursuivi: << Quelle est la situation aujourd'hui, après dix ans de destruction systématique des ressources de la nation à la lumière de la propagation des manifestations de violence sociétale et de l'exacerbation du discours de haine et de l'extrémisme religieux, source du terrorisme. Ce n'est pas notre destin."

Il a ajouté: «La poursuite du système actuel de contrôle de l’avenir du pays augmente le coût exorbitant que nous payons chaque jour, ce qui nous pousse à appeler toutes les femmes tunisiennes, les Tunisiennes et les forces politiques et sociétales à assumer leurs responsabilités et unissons-nous pour arrêter l’hémorragie et sortir notre pays de la pente sur laquelle il est tombé. « L’ascension des montagnes vivra à jamais entre les fosses. » La solution est entre nos mains. « 

What do you think?

25 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Marega et Bissouma enfin de retour contre l'Algérie, la RDC et la Tunisie!

Marega et Bissouma enfin de retour contre l’Algérie, la RDC et la Tunisie!

Mohsen Marzouk estime que la Tunisie est «colonisée par les Frères musulmans»