in

Le lancement de la plateforme « Tunisia Investigates » pour vérifier l’actualité |

Le lancement de la plateforme "Tunisia Investigates" pour vérifier l'actualité |

Actuexpress.net Le 2021-06-08 19:27:33, Le lancement de la plateforme « Tunisia Investigates » pour vérifier l’actualité |

Tunisie – Le Syndicat National des Journalistes Tunisiens, en partenariat avec l’Ifos, a annoncé le lancement d’une plateforme spécialisée dans l’enquête sur les fake news, « Tunisia Investigates », en arabe et en français, dans le cadre du projet « Soutenir la liberté d’expression et des médias ».

Le rédacteur en chef de la plateforme « La Tunisie enquête », Arabi Al-Samti, a déclaré lors d’une conférence de presse tenue lundi au siège du syndicat que les travaux de lancement de la plateforme avaient commencé depuis janvier dernier, et qu’il enquêtait sur les nouvelles, photos, vidéos, déclarations et tout ce qui concerne les erreurs journalistiques.

Il a mis en exergue les actualités et rumeurs qui caractérisent la scène publique tunisienne dans divers aspects de la vie et l’étendue de leurs effets et répercussions sur la société, ce qui appelle à la cristallisation d’une vision commune qui consacrerait des médias de qualité qui permettent de faire avancer les contenus médiatiques.

La plate-forme permettra aux journalistes d’enquêter en s’appuyant sur des méthodes et des moyens scientifiques précis pour vérifier les images et autres techniques journalistiques, en plus de s’appuyer sur des méthodes traditionnelles par contact direct avec des sources et d’examiner l’étendue de leur intersection ou congruence pour atteindre la vérité et communiquer il au destinataire.

Il a évoqué l’impact du climat social sur la propagation ou non de rumeurs et de fausses nouvelles, en comparaison avec le degré de tension et d’engorgement qui obscurcit les relations entre les individus dans une même société, et la création et la propagation subséquentes de fausses nouvelles, qui porte atteinte à l’intégrité de toutes les institutions sociales, en commentant : « Il n’est pas possible de construire un État. » dans une société régie par les rumeurs.

Nouri Lajmi, chef de la Haute Autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), a déclaré qu’il y a ceux qui travaillent à diffuser de fausses informations, citant des rumeurs circulant dans le cadre des élections, que ce soit en Tunisie, en France et dans d’autres pays en exploitant les nouvelles technologies de la communication pour diffuser le plus grand nombre de nouvelles incorrectes, ce qui constitue un grand danger pour la bonne image des médias.

Il a souligné que la scène médiatique est encore en train d’émerger en Tunisie en raison de son lien avec le contexte de la révolution et de son rôle fondamental à la lumière de l’espace de liberté d’expression et de presse qui s’est dégagé après la marée révolutionnaire, soulignant la nécessité d’imposer la crédibilité des médias en Tunisie, notamment face aux fausses nouvelles et aux dangers qu’elles comportent pour guider les citoyens et l’opinion générale.

Al-Lajmi a expliqué l’importance de la prise de conscience de l’étendue de la véracité ou de la fausseté des informations enregistrées sur les pages Facebook, appelant les journalistes à faire attention et à ne pas s’y fier et à les transmettre aux médias sans preuve, car c’est devenu un menace quotidienne pour la crédibilité de l’information.

Il a souligné la nécessité de développer la compétence d’enquête sur les informations, ajoutant que des accords ont été signés avec onze médias, tels que l’Agence de presse Tunisie Afrique et la Radio nationale, pour enquêter sur les fausses nouvelles et organiser des cours de formation sur le terrain pour les journalistes. pouvoir utiliser un logiciel pour contrer les fausses nouvelles.

What do you think?

17 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
La campagne de désinformation de l'Algérie pourrait conduire à une guerre avec le Maroc - Morocco World News

La campagne de désinformation de l’Algérie pourrait conduire à une guerre avec le Maroc – Morocco World News

vers un assouplissement des mesures