in

Le Parlement tunisien renouvelle son appel à un dialogue inclusif entre les partis politiques

Actuexpress.net Le 2021-03-20 22:08:17, Le Parlement tunisien renouvelle son appel à un dialogue inclusif entre les partis politiques

Tunisie / Yamna Salmi / Anatolie

Samedi, le parlement tunisien a renouvelé son appel à un dialogue global « entre tous les partis politiques » du pays, réitérant son engagement à travailler pour « ancrer une culture de la différence ».

Cela est venu dans une déclaration du Parlement, à l’occasion de la célébration par la Tunisie, aujourd’hui, du 65e anniversaire du jour de l’indépendance de l’occupation française (1881-1956).

Le Parlement a déclaré qu’il « renouvelle l’appel pour un dialogue global dans l’accomplissement de l’âme des martyrs et comme un engagement envers les buts et objectifs des bâtisseurs de l’État-nation ».

Il a également renouvelé son «engagement à œuvrer pour répandre l’esprit de dialogue et à consolider une culture de la différence en harmonie avec l’esprit de notre peuple pacifique et tolérant et avec les valeurs pour lesquelles il s’est battu, la liberté, la justice et l’égalité. « 

Il a appelé au « renforcement de l’unité nationale et à la consolidation des valeurs de coexistence et d’harmonie, à l’appui de l’indépendance de la chère Tunisie et de la fierté et de la dignité de son fier peuple ».

La déclaration a souligné que << la Tunisie commémore aujourd’hui 20 mars, le 65e anniversaire du glorieux jour de l’indépendance nationale, jour qui restera éternel dans notre mémoire nationale et dans l’histoire ancienne de notre pays en tant que jour de fierté, de dignité et de souveraineté nationale. "

Le chef du mouvement Ennahda, le président du Parlement, Rashid Ghannouchi, a appelé plus d’une fois à la nécessité d’un dialogue entre tous les partis politiques pour sortir le pays de son « impasse politique et économique actuelle ».

Depuis des mois, la Tunisie souffre d’une grave crise économique et sociale, exacerbée par les répercussions de la pandémie Corona.

Il y a aussi un différend entre le président Qais Saeed et le Premier ministre Hisham Al-Mashishi depuis le 16 janvier, après que ce dernier a annoncé un remaniement partiel du gouvernement, mais le premier n’a pas invité les nouveaux ministres à prêter le serment constitutionnel devant lui jusqu’à aujourd’hui, considérant que l’amendement était entaché de «violations».

L’actualité publiée sur la page officielle de l’agence Anadolu, est une abréviation de la partie de l’actualité qui est présentée aux abonnés via le News Streaming System (HAS). Pour vous abonner à l’agence, merci de contacter le lien suivant.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
La crise «molle» conduira-t-elle à une nouvelle «guerre du sable» entre le Maroc et l'Algérie?  - Nouvelles Erm

La crise «molle» conduira-t-elle à une nouvelle «guerre du sable» entre le Maroc et l’Algérie? – Nouvelles Erm

publication au journal officiel de la liste des victimes de la révolution

publication au journal officiel de la liste des victimes de la révolution