in

Le parti tunisien annonce l’arrestation d’un membre de son bureau politique

Le parti tunisien annonce l'arrestation d'un membre de son bureau politique

Actuexpress.net Le 2021-03-21 07:49:00, Le parti tunisien annonce l’arrestation d’un membre de son bureau politique

https://cdnarabic1.img.sputniknews.com/img/07e5/01/16/1047878828_0:1:3639:2047_1200x675_80_0_0_tsaf0e6fb5d52c0f656acf0ca315512.jpg

Arabe – Sputnik News, Opinions and Radio

https://cdnarabic2.img.sputniknews.com/i/logo.png

Spoutnik

https://cdnarabic2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://arabic.sputniknews.com/arab_world/202103211048418331-%D8%AD%D8%B2%D8%A8-%D8%AA%D9%88%D9%86%D8%B3%D9%8A-%D9 % 8A% D8% B9% D9% 84% D9% 86-% D8% A7% D9% 84% D9% 82% D8% A8% D8% B6-% D8% B9% D9% 84% D9% 89-% D8% B9% D8% B6% D9% 88-% D9% 85% D9% 83% D8% AA% D8% A8% D9% 87-% D8% A7% D9% 84% D8% B3% D9% 8A% D8% A7% D8% B3% D9% 8A /

Le Parti démocratique national uni a annoncé, en Tunisie, l’arrestation d’Ayman Al-Aloui, chef du bureau du parti politique.

Selon un communiqué du parti publié par la chaîne « Nessma », le parti a confirmé que les autorités avaient arrêté Ayman Al-Alawi, membre du bureau politique du parti et deux membres du Comité central, Akram Al-Talili et Ghaith Al- Marwani, devant leur résidence au « Bardo ».

Le parti a souligné dans sa déclaration qu’ils avaient été «emmenés de force au centre du Bardo et gardés sans permettre à leurs avocats d’être présents tout en les écoutant».

La déclaration a qualifié cette étape de «  dangereuse  », exprimant sa ferme condamnation du processus de suspension contre les cadres du parti.

Le communiqué a appelé à la nécessité de « la libération immédiate des détenus », appelant « ses militants, ses partisans et ses amis à se mobiliser pour cela ».

What do you think?

25 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
الدينار الجزائري يتراجع مقابل اليورو

Prix ​​de l’euro et du dollar en Algérie aujourd’hui, dimanche 21 mars 2021

En Tunisie, une jeunesse sous surveillance