in

Le penseur et historien tunisien Hisham Jait est décédé à l’âge de 86 ans

Le penseur et historien tunisien Hisham Jait est décédé à l'âge de 86 ans

Rédaction Le 2021-06-01 16:55:08, Le penseur et historien tunisien Hisham Jait est décédé à l’âge de 86 ans

Publié le: 06/01/2021 – 16:55

Le ministère tunisien des Affaires culturelles a pleuré le penseur et historien Hisham Djait, décédé le mardi 01 juin 2021 des suites d’une lutte contre la maladie à l’âge de 86 ans.

Le ministère a déclaré dans un communiqué que le défunt a laissé des œuvres intellectuelles et culturelles qui représentent « une référence pour les générations présentes et futures ».

Né à Tunis dans une famille d’intellectuels, de juges, d’érudits et de l’Etat, il a terminé ses études secondaires à l’école Sadikia avant de terminer ses études supérieures en France, où il a obtenu un doctorat en histoire de l’Islam à l’Université de la Sorbonne.

Il a été professeur émérite à l’Université de Tunis et professeur invité dans plusieurs universités arabes et occidentales. Il a occupé le poste de président de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts (Beit Al-Hikma) entre 2012 et 2015 et a été membre de l’Académie européenne des sciences et des arts.

Il a publié de nombreux livres en arabe et en français, dans lesquels il a discuté d’un certain nombre de problèmes centraux de l’histoire islamique et des éléments les plus importants du patrimoine culturel.

Ses livres incluent «Fitna: Dialectique de la religion et de la politique dans l’islam primitif», «L’Europe et l’islam: le choc de la culture et de la modernité», «La crise de la culture islamique», «La personnalité arabo-islamique et le destin arabe» et « L’établissement de l’Occident islamique »en plus de la trilogie (Sur la biographie du prophète) dont il est l’un des livres les plus importants.

La Tunisie lui a décerné la Médaille de la République et il a remporté de nombreux prix, dont le Prix Culturel Sultan bin Ali Al Owais en études humaines et futures des Emirats en 2007, et la Fondation arabe pour les études et l’édition au Liban (la personnalité culturelle de la Year) l’a sélectionné pour 2016.

What do you think?

23 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Ayo Adebanjo

Les groupes du Nord et du Middle Belt ne sont pas d’accord sur la rupture

Mauritanie, Mali, Tunisie ... Belmadi décrypte les adversaires des Fennecs

Mauritanie, Mali, Tunisie … Belmadi décrypte les adversaires des Fennecs