in

Le PIB tunisien affiche un recul historique de 8,8% en 2020

Evolution du PIB tunisien (graphique : INS)

Actuexpress Le 2021-02-16 09:00:00, Le PIB tunisien affiche un recul historique de 8,8% en 2020


TUNISIE. Selon les chiffres fournis lundi 15 février 2021 par l’Institut national de la statistique (INS), le Produit intérieur brut (PIB) de la Tunisie a chuté de 8,8% en 2020 par rapport à 2019. L’INS indique que cette baisse est « sans précédent » pour le pays. Il a connu un recul de son taux de croissance, par rapport à la même période en 2019, de 2,1% au premier trimestre 2020, 21,3% au second, de 5,7% au troisième et de 6,1% au quatrième. Ceci après révision du taux de croissance déjà publié.

En 2019, le pays avait connu une progression de 0,9% de son PIB et en 2018 de 2,9%.

En janvier 2021, suite à une mission sur place d’une équipe, le Fonds monétaire international (FMI) prévoyait une baisse de 8,2% du PIB en 2020 qui engendrait « une pauvreté et un chômage accrus ». « Le déficit des paiements courants devrait s’être réduit sous l’effet d’une chute brutale de la demande d’importations et de transferts de Tunisiens résidents à l’étranger restés dynamiques, et ce, malgré le choc enregistré par les exportations et la chute brutale des recettes de tourisme. Le déficit budgétaire devrait s’établir à 11,5% du PIB, essentiellement du fait d’une baisse des recettes fiscales, d’une masse salariale plus élevée, et de transferts supplémentaires aux entreprises publiques  » , indiquait le FMI dans son rapport.

L’institution envisage une reprise de la croissance à 3,8% en 2021 en tablant sur l’atténuation des effets de la pandémie tout en précisant, « néanmoins, les risques autour de cette projection de base sont considérables, en particulier eu égard à L’incertitude quant à la durée et l’évolution de la pandémie, ainsi qu’à celle de la vaccination ». Le FMI demande au gouvernement tunisien d ‘ »assigner une priorité claire aux dépenses de santé et de protection sociale, tout en exerçant un contrôle sur la masse salariale, sur des subventions énergétiques mal ciblées, et sur les transferts aux entreprises publiques ». Sans cette vigilance, le déficit budgétaire prévu à 6,6% du PIB en 2021 pourrait s’accroître de plus de 9% du PIB notent les services du FMI.

What do you think?

19 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
صادرات تونس تسجل 16.8% نموا شهريًا خلال مارس 2021

Les exportations de la Tunisie enregistrent une croissance mensuelle de 16,8% en mars 2021

Meurtres: Alaafin et Ooni demandent à FG de renforcer la sécurité dans le sud-ouest

Meurtres: Alaafin et Ooni demandent à FG de renforcer la sécurité dans le sud-ouest