in

Le président tunisien: Il n’y a pas de dialogue avec les voleurs … et il y a ceux qui veulent frapper la société

Le président tunisien: Il n'y a pas de dialogue avec les voleurs ... et il y a ceux qui veulent frapper la société

Actuexpress.net Le 2021-04-06 23:53:01, Le président tunisien: Il n’y a pas de dialogue avec les voleurs … et il y a ceux qui veulent frapper la société

Abonnez-vous pour recevoir les nouvelles les plus importantes

Le président tunisien, Kais Said, a affirmé qu’il n’accepterait pas un dialogue national avec les voleurs, ni de signer la loi de la Cour constitutionnelle pour régler les comptes, indiquant qu’il y a ceux qui cherchent à détruire la société de l’intérieur. Saïd a lancé, dans un discours, aujourd’hui, lors de la visite de la tombe de l’ancien président Habib Bourguiba dans la ville de Monastir, à l’occasion du vingt et unième anniversaire de sa mort, une attaque sans précédent contre l’alliance parlementaire et gouvernementale menée par le mouvement Ennahda.

Il a ajouté: « Il y a ceux qui veulent perturber l’État et en porter la responsabilité, et il y a ceux qui veulent frapper l’État de l’intérieur. Ils veulent frapper la société en frappant les vraies valeurs islamiques et en sabotant l’éducation et la santé. » Saïd a souligné qu’il dispose de nombreuses capacités et de nombreux moyens juridiques pour affronter ceux qui veulent perturber le fonctionnement des rouages ​​de l’État, expliquant que son discours sur le complot n’est pas une exagération, et qu’il continuera à assumer la responsabilité et le restera. inébranlable afin de donner à chaque Tunisien le droit à la dignité, à une vie décente et le droit à la liberté.

Et il a ajouté: « Le peuple tunisien devient de plus en plus pauvre et misérable, et les autres s’enrichissent. L’argent est là, et s’il y avait des élections, vous verriez comment il a été distribué en milliards. Il y a ceux qui utilisent cet énorme l’argent en secret, j’en sais beaucoup, et le moment viendra pour moi de parler de ces abus qui se produisent.

Concernant sa décision de rejeter le projet d’amendement à la loi sur la Cour constitutionnelle pour le président du Parlement Rashid Ghannouchi, Saeed a déclaré qu’ils étaient en dehors des délais et que quiconque viole la constitution ne peut pas m’entraîner avec lui pour la violer, ajoutant: «Lorsqu’ils se sentent en danger, la discussion est devenue sur la Cour constitutionnelle: Sera-ce un tribunal ou pour régler des comptes et je n’entrerai pas avec eux dans ces débats, la constitution m’a donné le droit d’objection et le droit de réponse, et je me suis appuyé sur la constitution en mon objection aux projets d’amendements. Tout le monde veut choisir des gens pour le servir, et le Yéménite lui-même court derrière un mirage. « 

Il a déclaré: « L’amendement proposé au projet de la Cour constitutionnelle a été mis à l’échelle. Je n’accepterai jamais que ces textes soient mis sur la balance pour régler les comptes. Ils sont venus aujourd’hui après cinq ans après la torpeur, l’hypocrisie et la discorde. Sera-ce un une cour constitutionnelle ou une cour pour régler les comptes constitutionnels? Il pourrait me traîner pour une infraction avec lui.

Saeed a souligné qu’il y a ceux qui veulent perturber l’État et en porteront la responsabilité, et il y a ceux qui veulent frapper l’État de l’intérieur, ajoutant: «À première vue, il y a un système multipartite, mais nous passé d’un parti à un lobby, ce qui représente un danger.

Au sujet du dialogue national, Saeed a demandé: «Le dialogue national est un dialogue sur quoi? Peut-on le qualifier de patriote si certaines des parties n’ont aucune perception du patriotisme? Il y a ceux qui demandent justice, et je ne négocierai qu’avec ceux qui proposent des solutions. Certaines forces contrôlent encore l’État, nous parlons d’un dialogue national, parlons donc des solutions et des droits des Tunisiens au travail, au logement et à la santé. Le dialogue concerne ces questions, pas le dialogue avec les voleurs, et qui plus est pour nos voleurs ».

  • La situation en Egypte

  • Blessures

    185 922

  • Rétabli

    143 575

  • Mortalité

    10 954

  • La situation dans le monde

  • Blessures

    117 054 168

  • Rétabli

    92 630 474

  • Mortalité

    2 598 834

What do you think?

12 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Le président algérien recommande de "confronter fermement" l'incitation à la haine

Le président algérien recommande de « confronter fermement » l’incitation à la haine

En Tunisie, une bande dessinée coup de poing sur la migration

En Tunisie, une bande dessinée coup de poing sur la migration