in

Le Syndicat tunisien du travail exige une vision claire pour la phase post-25 juillet

Le Syndicat tunisien du travail exige une vision claire pour la phase post-25 juillet

Actuexpress.net Le 2021-09-08 19:10:28, Le Syndicat tunisien du travail exige une vision claire pour la phase post-25 juillet

il y a 50 minutes

Le Syndicat tunisien du travail exige une vision claire pour la phase post-25 juillet

Secrétaire général de la Confédération tunisienne du travail Noureddine Tabboubi

taille de police

Tunisie : L’Union générale tunisienne du travail, la plus grande organisation syndicale et nationale en Tunisie, a exigé aujourd’hui, mercredi, de connaître la direction que prend le pays dans la première réponse forte de l’organisation, plus d’un mois après la décision du président Kais Saied d’annoncer mesures exceptionnelles et geler le Parlement.

Le syndicat, qui a une influence dans la vie politique de l’histoire moderne de la Tunisie, a soutenu les décisions annoncées par le président Saïd à la lumière des performances ébranlées de la classe politique au Parlement.
Mais le syndicat a exigé, dans la première réaction forte et explicite aujourd’hui, que le président présente sa vision pour la prochaine étape après une longue attente pour sa prochaine étape.

Le secrétaire général de l’Union, Noureddine Taboubi, a déclaré dans un discours devant un rassemblement syndical, qu’il est nécessaire de clarifier la vision pour chacun afin que le citoyen et le peuple tunisien sachent où ira le pays et qu’il n’y ait pas de confusion .
Al-Taboubi a ajouté : « Nous ne pleurerons pas sur ce qui s’est passé, mais aujourd’hui nous regardons vers l’avenir et c’est mon droit en tant que Tunisien et en tant que citoyen de savoir où aller ».

Depuis son annonce des mesures exceptionnelles le 25 juillet dernier, qui comprenaient la destitution du Premier ministre Hisham al-Mashishi, le gel du parlement et son accession complète au pouvoir exécutif, le président Saeed n’a pas encore nommé de nouveau Premier ministre, ni présenté une feuille de route pour gérer la phase ou ses prochaines étapes.

Dans ses discours, le président s’est contenté de son adhésion à ne pas revenir en arrière et a fait allusion à la défense de la volonté du peuple et à la restauration de sa souveraineté, dans une indication de réformes politiques qui devraient largement affecter le système politique et la constitution et à aller aux élections anticipées.
Mais la politique de communication silencieuse du président, qui refuse de parler aux médias et n’apparaît que dans des vidéos sur la page officielle de la présidence sur Facebook, est devenue suscitant des réserves chez lui et chez les partenaires de la Tunisie à l’étranger.

Aujourd’hui, Al-Taboubi a déclaré : « J’ai le droit de me présenter une vision qui établira un État civil et une démocratie sociale, qui comprend la justice, l’équité, l’état de droit, les institutions, les libertés publiques et les droits de l’homme », pointant également à la possibilité d’une divergence d’opinion avec le président.

Saeed avait décidé il y a plus de deux semaines de prolonger indéfiniment les mesures exceptionnelles, et a déclaré qu’il adresserait une déclaration à la population sans préciser de date pour cela.
(dpa)

What do you think?

22 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

317 nouveaux cas, 258 guérisons et 27 décès

Nabil et Ghazi Karoui la perptuit

Nabil et Ghazi Karoui la perptuit