in

Le texte du discours du président Sissi lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue tunisien au palais Ittihadiya

Le texte du discours du président Sissi lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue tunisien au palais Ittihadiya

Rédaction Le 2021-04-10 14:00:00, Le texte du discours du président Sissi lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue tunisien au palais Ittihadiya

Il y a peu de temps, le président Abdel Fattah El-Sissi a prononcé un discours lors de la conférence de presse conjointe avec le président de la République tunisienne, Qais Said, au cours de laquelle il a souligné l’étendue de la convergence de vues entre les deux pays sur l’ensemble des Problématiques internationales.

Le Président a également souligné la nécessité de renforcer la coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, et d’appeler la communauté internationale à adopter une approche globale pour faire face à ce phénomène dans ses divers aspects sécuritaires, économiques, sociaux, développementaux et intellectuels. et les dimensions idéologiques.

Voici le texte du discours du président Sissi:

Mon cher frère, Son Excellence le Président Kais Said, Président de la République sœur de Tunisie, c’est un grand plaisir pour moi d’accueillir mon frère Son Excellence le Président Qais Saeed lors de sa première visite officielle dans son deuxième pays, l’Égypte, en lui souhaitant une bonne et séjour fructueux. Je saisis cette occasion pour exprimer notre profonde reconnaissance pour les liens historiques profonds entre l’Égypte et la Tunisie et entre leurs peuples frères.

J’ai eu des discussions intensives et constructives avec mon frère, le Président, au cours desquelles nous avons traité un grand nombre de questions bilatérales et régionales d’intérêt mutuel entre les deux pays, reflétant notre volonté commune de renforcer les relations distinguées entre les deux pays et de mettre à niveau dans divers domaines vers des horizons plus larges, par l’activation de cadres de coopération et de mécanismes de concertation et de coordination. Entre les deux pays à tous les niveaux, que ce soit en ce qui concerne les questions bilatérales ou les questions régionales et internationales d’intérêt commun, d’une manière qui contribue à renforcer le rapprochement entre les deux pays et les deux peuples frères, en tenant compte des défis communs auxquels l’Égypte et la Tunisie sont confrontés, dont le principal est la réalisation d’un développement global, et à faire face aux interventions régionales négatives dans la région, en empêchant l’affaiblissement de l’État-nation , lutte contre le terrorisme et l’idéologie extrémiste.

Nos délibérations ont reflété l’ampleur de la convergence de vues entre les deux pays sur toutes les questions. Les efforts visant à renforcer la coopération dans les domaines économiques entre les deux pays ont également reçu une attention particulière dans nos discussions et, de mon côté, ont confirmé la volonté de l’Égypte de développer cette coopération dans un manière qui permet d’atteindre les objectifs de développement dans les deux pays, que ce soit au niveau du commerce ou des échanges d’investissements, ce qui, nous l’espérons, atteindra le niveau des relations politiques distinguées entre nous.

Nous avons également discuté des moyens d’améliorer la coopération culturelle entre les deux pays sous ses divers aspects, d’une manière qui contribue à renforcer le rapprochement entre les deux peuples frères, d’autant plus que la culture joue un rôle important dans la lutte contre les dangers de l’extrémisme idéologique que les pays du face à la région Activités culturelles et artistiques communes sous tous ses aspects en Égypte et en Tunisie, reflétant l’histoire commune entre les deux peuples et la communication existante entre eux.

L’accent a également été mis sur l’importance de renforcer la coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations, et en appelant la communauté internationale à adopter une approche globale pour faire face à ce phénomène dans ses divers aspects sécuritaires, économiques, sociaux, développementaux et intellectuels. et idéologiques, ainsi qu’en confrontant toutes les organisations terroristes sans exception, et en sapant leur capacité à attirer ou à recruter de nouveaux éléments et à tarir leurs sources de financement, en plus de l’importance de faire face à l’idéologie extrémiste qui constitue une menace pour la région et ses habitants.

Nous avons également passé en revue les questions soulevées sur la scène arabe, soulignant l’importance de soutenir l’action arabe conjointe, de préserver la sécurité nationale arabe, de protéger l’intégrité territoriale, la sécurité et l’indépendance des pays arabes, de promouvoir le concept d’État national et de rejeter toutes les tentatives de interférer dans les affaires intérieures des pays arabes.

Nous avons affirmé l’importance de la poursuite des efforts arabes pour soutenir la cause palestinienne, car c’est la question centrale du monde arabe, et la nécessité de déployer des efforts pour mettre en œuvre le principe de la solution à deux États et la création d’un État palestinien indépendant sur les lignes du 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale.

Mon frère, le président Qais Saeed, et moi avons également discuté de l’évolution de la crise libyenne, et nous avons souligné la nécessité d’activer le rôle arabe face à cette crise, et nous avons salué les récents résultats de la formation de l’autorité exécutive en Libye. , et nous avons confirmé notre volonté de lui apporter toutes formes de soutien afin qu’il puisse jouer son rôle dans la gestion de la scène Élections de transition, la tenue des élections dans les délais à la fin de cette année, la fin de l’ingérence étrangère et la sortie de toutes les forces étrangères, mercenaires, combattants et terroristes étrangers de la Libye pour assurer le rétablissement de sa stabilité totale et souhaitée et sauvegarder sa souveraineté, son intégrité territoriale et les capacités du peuple frère libyen.

D’autre part, la question de la sécurité de l’eau égyptienne faisant partie de la sécurité nationale arabe a été abordée, et l’accent mis sur la nécessité de préserver les droits de l’eau de l’Égypte comme une question fatidique, et mon frère le président, pour sa part, a apprécié les efforts déployés. par l’Égypte pour parvenir à un accord juste et global concernant les règles de remplissage et d’exploitation du barrage de la Renaissance. Nous avons également discuté des perspectives d’action conjointe sur la scène africaine et de la manière de soutenir l’action africaine à la lumière du rôle important que l’Égypte et la Tunisie jouent à cet égard.

Excellence Monsieur le Président Qais Saeed, j’ai eu le plaisir de vous rencontrer aujourd’hui. Nous apprécions également le rôle que joue la Tunisie en tant que membre arabe du Conseil de sécurité et les efforts qu’elle déploie pour soutenir les causes arabes, et j’attends avec intérêt une coopération plus étroite entre nos deux pays pour ce qui est dans l’intérêt commun de nous et de notre nation arabe, et j’espère que la Tunisie et son peuple frère auront tout ce qu’il y a de mieux, stabilité et prospérité, et je vous renouvelle une fois de plus la bienvenue dans votre deuxième pays, l’Égypte.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
الترجي ومولودية الجزائر

La formation attendue du match Espérance et Mouloudia

CAN 2021 : La Tunisie gagne en Libye et l’élimine

La Tunisie surclasse la Libye et l’élimine