in

Le Tunisien Ahmed El Hefnawy.. Nouveau Mollouli ?

Le Tunisien Ahmed El Hefnawy.. Nouveau Mollouli ?

Rédaction Le 2021-07-25 08:22:59, Le Tunisien Ahmed El Hefnawy.. Nouveau Mollouli ?

El Hefnawy a tracé sa propre voie, après avoir excellé dans les championnats de France sur les distances de 400 m et 800 m nage libre, et à Tokyo, il a marqué 3:43,36 minutes, réalisant le troisième meilleur temps cette année, devant l’Australien Jack McLaughlin de 0,16 seconde et le jeune américain Kieran Smith de 0,58 seconde .

Le nom d’Al-Hefnawi était souvent associé au nom de Mellouli (37 ans), connu pour son brio dans plusieurs courses. Il a été couronné dans la course du 1500 m aux Jeux olympiques de Pékin en 2008 et du marathon de 10 km à Londres 2012. Il était également l’un des les champions du monde des 400 et 800 m nage libre.

Alors que la controverse a éclaté au sujet des récentes déclarations de Mellouli sur l’inadmissibilité de le comparer à El Hefnawy, le nageur vétéran a déclaré dans une interview à la radio « IFM » ce mois-ci : « Aucun athlète ne devrait être comparé à un autre. Même ma comparaison avec (la légende américaine Michael) Phelps n’est pas permis. Chaque athlète a ses avantages. « .

Mais Mellouli, qui participe à l’édition actuelle de l’Open Water Marathon, a salué le talent d’El Hefnawy, considérant qu’il sera son successeur : « Il mène une carrière distinguée, heureux de lui passer le flambeau… Ayoub a traversé circonstances difficiles car il a dû abandonner ses études pour réussir en natation. C’était un risque pour son avenir. J’espère qu’il trouvera un équilibre psychologique et financier. »

– ‘Oussama est une légende’ –
Concernant son émulation de Mellouli, participant également à Tokyo, El Hefnawy déclare : « Osama est une légende. J’espère devenir comme lui. »

Il s’agit de la cinquième médaille d’or pour la Tunisie de son histoire après le couronnement du coureur Mohammed Qamoudi au 5000 m en 1968, Mellouli à deux reprises en 2008 et 2012, et le coureur Habiba Laghribi au 3000 m steeple à Londres 2012.

El Hefnawy a commencé sa carrière dans le monde de la natation à l’âge de six ans, grâce à son père : « Mon père était un athlète, un basketteur, et il m’a demandé d’aller nager parce que c’est sain et que ton corps est bien construit. »

Il a poursuivi: « Je vivais en paix et avec le temps j’ai gagné en confiance. Au cours des deux dernières années, j’ai commencé à gagner des titres arabes et africains et je suis devenu champion de France. »

Concernant sa participation à des compétitions en dehors de son pays, il a ajouté : « C’est mon droit en tant qu’étranger de participer au championnat de France, et mon objectif était de me qualifier pour les JO de Tokyo, au début ils me regardaient d’une manière supérieure, alors je leur ai démontré mes capacités après ça. »

La Fédération tunisienne de natation a indiqué à la fin de l’année dernière qu’El Hefnaoui étudiait à l’Institut français des sports Pierre de Coubertin et s’entraînait en Tunisie sous la supervision des entraîneurs Sami Ashour et Gebran El Taweli.

Les responsabilités ont commencé à croître « avec des réalisations à partir de l’âge de 16 ans, mais l’année 2020 a été très mauvaise, je n’ai participé à aucune compétition en neuf mois » à cause du virus Corona.

Dès le premier instant de la course, absent du tenant du titre américain, Mac Horton, et du champion chinois, Sun Yang, champion 2012, suspendu pour cause de dopage, El Hefnawy est resté parmi les leaders et a été le premier arriver.

Après son couronnement, il a déclaré: « Je ne peux pas y croire, c’est génial. Ce matin, je me sentais mieux qu’hier. Je suis maintenant champion olympique. »

« Nous sommes la nouvelle génération »

Le jeune homme, né le 4 décembre 2002, a terminé huitième des demi-finales, « J’ai mis la tête dans l’eau et c’est arrivé. Je n’arrive pas à y croire, c’est un rêve qui s’est réalisé. »

Hafa a ajouté : « Je courais avec les nageurs dans le premier 200m, dans le deuxième 200m j’ai poussé. J’ai tout donné dans le dernier 50m. »

Et s’il est capable de participer à la course de 800 m, il a ajouté :  » Si Dieu le veut. Je ferai ce que j’ai à faire et le reste dépend de mon Seigneur. « 

Il s’agit de la deuxième médaille de la Tunisie dans ces jeux, après que Mohamed Khalil Jendoubi a remporté samedi une médaille d’argent dans la catégorie des 58 kg en taekwondo. Hefnaoui a commenté : « Khalil et moi avons à peu près le même âge. La Tunisie dépend de nous. Nous, le nouveau génération, offrez cette médaille à la Tunisie, à ma famille et aux Arabes. »

La ville turque d’Antalya était la dernière étape préparatoire d’Al-Hafnawi avant sa première participation aux Jeux Olympiques, au cours desquels il espère réaliser une deuxième surprise dans la course du 800 m.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Le Pentagone appelle à une nouvelle coopération avec l'Algérie pour contrer l'influence croissante de la Russie en Afrique - The Washington Post

Alors que les Algériens poussent la France à ouvrir ses archives coloniales, la famille d’un homme disparu depuis longtemps aspire à des réponses – The Washington Post

En Tunisie, le personnel soignant, épuisé par la virulence de la crise sanitaire, a « la boule au ventre »

En Tunisie, le personnel soignant, épuisé par la virulence de la crise sanitaire, a « la boule au ventre »