in

Les forces de sécurité prennent d’assaut le bureau d’Al Jazeera en Tunisie et expulsent tous ses employés, et le Syndicat des journalistes tunisiens condamne | L’actualité de la Tunisie

Les forces de sécurité prennent d'assaut le bureau d'Al Jazeera en Tunisie et expulsent tous ses employés, et le Syndicat des journalistes tunisiens condamne |  L'actualité de la Tunisie

Actuexpress.net Le 2021-07-26 15:18:45, Les forces de sécurité prennent d’assaut le bureau d’Al Jazeera en Tunisie et expulsent tous ses employés, et le Syndicat des journalistes tunisiens condamne | L’actualité de la Tunisie

26/07/2021-|dernière mise à jour : 26/07/202104:37 PM (La Mecque)

Le directeur du bureau d’Al Jazeera en Tunisie, Lotfi Hajji, a déclaré que les forces de sécurité ont pris d’assaut le bureau et en ont expulsé tous les collègues journalistes, ce qui a été condamné par le Syndicat des journalistes tunisiens.

Le directeur du bureau a déclaré : « Nous n’avons reçu aucune notification préalable de l’expulsion de notre bureau par les forces de sécurité », ajoutant que les forces de sécurité qui ont pris d’assaut le bureau étaient au nombre d’une vingtaine et qu’elles ne portaient pas d’uniforme.

Pour sa part, le correspondant d’Al-Jazeera a déclaré que les forces de sécurité ont déclaré qu’elles exécutaient les instructions et ont demandé à tous les journalistes de partir.

Le journaliste a ajouté : « Les forces de sécurité nous ont demandé d’éteindre les téléphones et les ordinateurs et de retirer les connexions électriques sans raison.

Dans la première réaction à la prise d’assaut du bureau, le Syndicat des journalistes de Norvège a déclaré : « Nous condamnons fermement la prise d’assaut du bureau d’Al Jazeera en Tunisie, et nous exigeons le respect de la presse et des libertés.

Le Syndicat des journalistes tunisiens a condamné « fermement » la prise d’assaut du siège d’Al-Jazeera et « la perturbation de la liberté du travail journalistique en violation des lois ».

Le syndicat a tenu le président Kais Saied pour responsable de la protection de la presse. Elle a déclaré que les correspondants d’Al Jazeera ont remarqué des interférences avec leurs communications au cours de leur travail.

Le Syndicat des journalistes tunisiens a appelé le président Kais Saied à intervenir d’urgence et immédiatement pour garantir la liberté du travail journalistique et s’attaquer à toutes les procédures illégales conformément aux dispositions de la constitution.

Pour sa part, Reporters sans frontières a déclaré qu’elle « condamne l’assaut du bureau d’Al Jazeera en Tunisie et l’implication des médias dans les conflits politiques ».

Il est à noter que le président tunisien Kais Saied a annoncé – hier soir, dimanche – le gel des pouvoirs du Parlement, la levée de l’immunité de ses députés et la destitution du Premier ministre Hisham Al-Mashishi. un premier ministre nommé par lui.

Plus de nouvelles

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
GANI-ADAMS40

Gani Adams rallie les monarques de la République du Bénin pour les Igboho

BFMTV

TOUT COMPRENDRE – Que se passe-t-il en Tunisie, pays en proie à une grave crise politique ?