in

Les hôpitaux tunisiens sont sur le point de s’effondrer sous le poids de la crise Corona

Les hôpitaux tunisiens sont sur le point de s'effondrer sous le poids de la crise Corona

Actuexpress Le 2021-04-28 16:39:04, Les hôpitaux tunisiens sont sur le point de s’effondrer sous le poids de la crise Corona

Publié le: 28/04/2021 – 16:39

Le personnel médical de l’hôpital Abd al-Rahman Mami en Tunisie fait partie d’un système de santé soumis à un stress sévère, car les services de soins intensifs sont pleins en raison d’une nouvelle augmentation des cas de Covid-19, dépassant le nombre de ceux qui ont reçu des vaccins dans le cadre de la campagne de vaccination limitée en raison du manque de fournitures.

La semaine dernière, l’un des conseillers scientifiques du gouvernement a averti que le système de santé était au bord de l’effondrement compte tenu de la nécessité de transférer quotidiennement entre 90 et 110 patients à l’hôpital. La Tunisie compte environ 500 lits uniquement dans des unités de soins intensifs.

L’infirmière Sumaya Bin Dibo, portant des vêtements de protection complets, a déclaré que la demande d’oxygène et de traitement en unité de soins intensifs augmentait.

«Notre famille est pleine et nous n’avons pas de place vacante», a-t-elle ajouté.

Au cours de la semaine, elle et ses collègues de l’hôpital Abd al-Rahman Mami d’Ariana, près de la capitale, ont travaillé à pleine capacité pour aider des patients qui respiraient difficilement sur fond d’acouphènes de dispositifs médicaux d’assistance dans les soins intensifs de 20 lits. unité.

Jalila Ben Khalil, membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus, qui a averti la semaine dernière de l’effondrement du système de santé en Tunisie, a déclaré que l’État devrait déclarer l’état d’urgence sanitaire et imposer de nouvelles mesures.

Le gouvernement a fermé les écoles ce mois-ci et interdit la circulation des voitures à partir de sept heures du soir, tout en maintenant l’interdiction générale de dix heures du soir. Le mercredi 28 avril 2021, le gouvernement a annoncé qu’il imposerait une quarantaine obligatoire d’une semaine à toutes les arrivées à partir du 3 mai et prolongerait la suspension des études jusqu’au 16 mai.

Et lorsque la pandémie s’est étendue à l’échelle mondiale l’année dernière, le gouvernement a imposé un verrouillage général pendant deux mois, ce qui a ralenti le pic de Covid-19 à tomber, mais cela a coûté cher aux pauvres et à l’économie endettée.

Alors que les hôpitaux se noyaient dans la dernière vague de pandémie, Bin Dabou a déclaré que les patients rajeunissaient et que beaucoup d’entre eux ne souffraient pas de maladies chroniques. « Après un an de lutte contre le virus, le personnel médical et les assistants sont épuisés », a-t-elle ajouté.

La Tunisie reçoit des vaccins Corona dans le cadre du programme Kovacs de l’OMS, mais les approvisionnements sont lents. Cette semaine, les personnes âgées étaient assises à l’intérieur d’un centre de vaccination en attendant leurs doses.

Jusqu’à présent, environ 300 000 Tunisiens sur 12 millions ont été vaccinés, avec environ 13 000 doses administrées quotidiennement.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Le FEC approuve la mise en œuvre de la stratégie nationale de réduction de la pauvreté

Le FEC approuve la mise en œuvre de la stratégie nationale de réduction de la pauvreté

«L’assaillant de Rambouillet a visité l’Assemblée sur invitation de la coalition Al-Karama», affirme la députée Leila Haddad