in

Maroc, Algérie, Brésil… la liste des pays classés « rouges », les règles qui s’imposent

Maroc, Algérie, Brésil... la liste des pays classés "rouges", les règles qui s'imposent

Actuexpress Le 2021-08-19 13:20:00, Maroc, Algérie, Brésil… la liste des pays classés « rouges », les règles qui s’imposent

La liste rouge de la France s’agrandit. Depuis la réouverture des frontières, le ministère des Affaires étrangères a mis en place une classification des pays en fonction des indicateurs sanitaires : vert, orange et rouge. Jeudi 19 août, dans un nouvel arrêté, l’exécutif a mis à jour l’arrêté du 7 juin dressant la liste des pays les plus à risque, qui concernait ceux concernés « par une circulation particulièrement active de l’épidémie de Covid-19 ou par la propagation de certaines variantes du SARS-CoV-2 présentant un risque de transmissibilité accru ou d’échappement immunitaire ».

Publié au journal officiel de jeudi, l’arrêté entrera en vigueur le samedi, et intègre le Maroc et l’Algérie à la liste.

Ainsi, les deux pays du Maghreb en rejoignent 20 autres : l’Afghanistan, l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Bangladesh, le Brésil, la Colombie, le Costa Rica, Cuba, l’Indonésie, Les Maldives, le Mozambique , la Namibie, le Népal, Oman, le Pakistan, la République démocratique du Congo, la Russie, les Seychelles, le Suriname et la Tunisie.

Les voyageurs non vaccinés en provenance d’un pays de la liste doivent justifier d’un motif impérieux, présenter un test négatif et s’auto-isoler 10 jours à leur arrivée en France. La déclaration d’un motif impérieux devra être soutenue par un justificatif et le test PCR ou antigénique négatif devrait voir moins de 48 heures. Ceux qui sont vaccinés, eux, doivent indiquer leur statut vaccinal.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
الرئيس التونسي قيس سعيد

La Tunisie sans Premier ministre après environ un mois de mesures exceptionnelles… Quelle est la prochaine étape ?

La Tunisie subit des pressions économiques croissantes malgré le "rochet" de Saïd

La Tunisie subit des pressions économiques croissantes malgré le « rochet » de Saïd