in

Ministre tunisien de la Recherche scientifique : Nous souhaitons renforcer la coopération bilatérale avec l’Egypte

Ministre tunisien de la Recherche scientifique : Nous souhaitons renforcer la coopération bilatérale avec l'Egypte

Actuexpress Le 2021-06-29 08:54:03, Ministre tunisien de la Recherche scientifique : Nous souhaitons renforcer la coopération bilatérale avec l’Egypte



un u un


Publié le : mardi 29 juin 2021 – 08:53 | Dernière mise à jour : mardi 29 juin 2021 – 08:53

La ministre tunisienne de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Olfa Ben Aouda El-Syoud a souligné la nécessité de travailler au renforcement ultérieur de la coopération bilatérale avec l’Egypte dans le domaine de la recherche scientifique.
Le ministre tunisien a déclaré – dans des déclarations exclusives au correspondant de l’Agence de presse du Moyen-Orient en Tunisie – « Nous avons d’excellentes relations avec l’Egypte, car c’est un pays ami et frère de la Tunisie. Il existe de nombreux projets communs dans les domaines de l’enseignement supérieur. et la recherche scientifique, ainsi que la communauté tunisienne en Egypte et la communauté égyptienne en Tunisie.
Elle a ajouté : « Nous attachons une grande importance à la coopération internationale dans le domaine de la recherche scientifique, fondée sur la conviction de la nécessité pour les universités tunisiennes de s’ouvrir à l’environnement économique et les universités étrangères pour échanger expertise et expérience dans divers domaines.
Et d’ajouter : « Nous travaillons aujourd’hui au renforcement de la coopération internationale pour qu’elle ne se limite pas à nos partenaires traditionnels que sont les pays européens. C’est pourquoi nous nous sommes déplacés en Tunisie pour nouer de nouveaux partenariats dans divers domaines avec les pays africains et frères et pays amis, ainsi qu’au niveau des autres continents, et nous avons vu dans ce sens une grande réponse de tous les pays ».
« Les universités tunisiennes ont prouvé qu’elles sont d’un haut niveau dans le domaine de la recherche scientifique », a-t-elle ajouté, soulignant que la Tunisie est le seul pays arabe et africain qui détient le statut de partenaire avec l’Union européenne dans le domaine de la science recherche.
A cet égard, le ministre a indiqué que la Tunisie travaille actuellement sur un nouveau programme qui s’étend de 2021 à 2027 sous le slogan « Europe’s Horizon ». Soulignant que le statut de partenaire que la Tunisie a obtenu auprès de l’Union européenne ne s’inscrivait pas dans le cadre de l’assistance, mais qu’elle l’a obtenu avec tout le mérite, compte tenu des résultats positifs et de grande qualité.
Elle a ajouté : « Nous travaillons également actuellement au ministère tunisien de l’Enseignement supérieur pour valoriser la recherche scientifique et son impact sur le tissu économique tunisien, étant donné que notre système (en recherche scientifique) a fait ses preuves, ce qui se reflète dans de nombreuses recherches. et les publications scientifiques classées comme très élevées. »
Concernant les fonds internationaux que la Tunisie a obtenus pour soutenir l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, la ministre a déclaré : « Ces financements variaient entre les subventions, les prêts et autres que la Tunisie a obtenus après avoir participé à des projets compétitifs. » Elle a souligné à cet égard que la Tunisie a obtenu des financements. d’une maturité de 12,21 millions d’euros au cours de l’année. Dans le passé, à travers le projet « Horizon 20/20 », la Tunisie a également obtenu des financements de la Banque mondiale pour améliorer la qualité dans le domaine de l’enseignement supérieur. En outre, la Tunisie a également a reçu de nombreux prix dans de nombreux domaines et domaines, en particulier dans le domaine de la recherche scientifique.
Le ministre a souligné que 6 universités tunisiennes ont récemment occupé des rangs avancés dans le classement mondial, que ce soit dans le classement international « Times » ou « Shangen », qui reflète principalement le succès du domaine de la recherche scientifique tunisien, étant donné que les classements internationaux attachent une grande importance aux progrès de ce domaine et à l’ouverture des universités à leur environnement économique et aux autres universités.
Elle a exprimé sa fierté de ces résultats, notant les efforts inlassables à cet égard pour améliorer encore les ressources et travailler davantage selon le système d’évaluation afin que le domaine de la recherche scientifique tunisienne soit plus distingué au niveau mondial.
Concernant les projets futurs du ministère visant à rendre l’enseignement supérieur tunisien plus réactif aux besoins du marché du travail, le ministre a déclaré : « Nous avons pris au ministère tunisien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique plusieurs mesures, et nous avons constaté, par exemple, que le spécialisation la plus demandée sur le marché du travail est le département des médias, ce qui nous a incités à approuver l’augmentation de la capacité d’absorption. Dans cette spécialité de 5%, à partir de la prochaine année académique, et nous avons réhabilité les personnes qui offrent plus d’opportunités d’emploi, en en plus de notre travail au cours de cette année sur la construction conjointe avec plusieurs institutions économiques dans de nombreux domaines, et l’expérience a été très réussie et a fourni des pourcentages élevés d’opportunités d’emploi « .
Elle a ajouté : « De plus, nous avons en Tunisie des centres d’accréditation et de certification, qui sont considérés comme un lien entre l’Université tunisienne et l’environnement économique, et ils présentent un bel effort dont nous sommes fiers en Tunisie.
Concernant les universités privées, le ministre a déclaré : « En Tunisie, nous ne faisons pas de distinction entre une université publique et une université privée. Ce qui compte pour nous en Tunisie, c’est la qualité, les projets et la vision. En tant que ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, je pas de distinction entre les deux secteurs. Au contraire, le plus important est l’existence de projets de qualité. Aujourd’hui, nous sommes en L’état tunisien travaille à faire de notre pays une destination universitaire distinguée, surtout avec la demande croissante pour nos universités tunisiennes.
Concernant l’évolution des admissions à l’université compte tenu de la propagation du nouveau virus Corona (Covid-19), le ministre a déclaré : « L’année universitaire en cours a été exceptionnelle… et nous pourrions vivre dans les mêmes conditions au cours de la prochaine année universitaire. , considérant que l’épidémie de Corona est toujours présente. Par conséquent, au ministère de l’Éducation, nous avons évalué l’enseignement supérieur et la recherche scientifique pour connaître les forces et les exploiter à l’avenir, en plus de corriger les faiblesses que nous avons rencontrées, qui ont été principalement résumées dans la faiblesse de l’infrastructure numérique, qui nous a poussés à allouer de gros investissements dans ce domaine à travers l’acquisition de nombreux équipements et elle est aujourd’hui en train de se concentrer sur différentes universités tunisiennes ».
Quant à l’application du protocole sanitaire, le ministre a déclaré : « Nous privilégions le respect de la distanciation physique et le port du masque au sein des établissements universitaires ».
Concernant les étudiants palestiniens sur les terres tunisiennes, notamment suite à la récente agression contre le peuple palestinien, le ministre a déclaré : « Tout le monde sait que le peuple palestinien a une place particulière en Tunisie, et nous avons reçu une importante communauté de Palestiniens dans le pays et nous les considérons comme nos frères. Suite à la récente agression contre le peuple palestinien, la Tunisie a été témoin de nombreuses manifestations à l’intérieur des institutions universitaires pour exprimer sa solidarité avec les frères palestiniens, et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, en coordination avec l’Ambassade de la État de Palestine à Tunis, a organisé une manifestation de solidarité.
« Ici, je confirme que nous ne recherchons pas la solidarité avec les Palestiniens uniquement à travers des slogans, mais plutôt sur la base d’actions concrètes, ce qui se reflète vraiment en Tunisie, où les étudiants palestiniens reçoivent les plus grandes bourses universitaires accordées aux étudiants étrangers en Tunisie, et nous s’efforcent toujours de leur offrir les meilleures conditions pour qu’ils puissent pratiquer leur éducation.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
CORONAVIRUS MESURES PREVENTIVES covid_2

Covid-19 : actualités et mesures au 28 juin 2021 en Tunisie

Tunisie, un long passé turc - Invitation au voyage (08/06/2021) - Regarder le documentaire complet

Tunisie, un long passé turc – Invitation au voyage (08/06/2021) – Regarder le documentaire complet