in

Nouvelles conditions de mariage en Tunisie

Nouvelles conditions de mariage en Tunisie

Actuexpress Le 2021-05-27 13:32:42, Nouvelles conditions de mariage en Tunisie

Abonnez-vous pour recevoir les nouvelles les plus importantes

Le ministère tunisien de la Santé a présenté aux personnes souhaitant se marier un ensemble de recommandations et de conseils de base visant à promouvoir la santé reproductive en général et à prévenir les maladies infectieuses et héréditaires en particulier.

Le ministère a appelé à la nécessité de procéder à un examen médical prénuptial pour tous les candidats sans exception afin de protéger le conjoint et les enfants contre les maladies infectieuses telles que la tuberculose et les maladies sexuellement transmissibles (telles que l’hépatite virale B et la perte d’immunité acquise) et de protéger le successeur contre les maladies héréditaires et congénitales invalidantes.

Elle a également souligné l’importance d’éduquer les personnes sur le point de se marier, de les préparer à une vie de famille harmonieuse, de les informer de ce qui est lié à l’organisation des naissances et de sensibiliser les femmes à l’importance du suivi de la grossesse et à la nécessité de les féconder et de les féconder. leurs enfants.

Afin de maintenir la sécurité de la grossesse et d’assurer la sécurité de la mère et du nouveau-né, a expliqué le ministère, en surveillant la grossesse selon un calendrier consistant en une première clinique depuis la survenue de la grossesse et avant la fin du premier trimestre pour assurer la santé de la grossesse, et une deuxième clinique au quatrième mois par un médecin pour suivre certaines maladies qui peuvent être découvertes pendant la grossesse.

Et une troisième clinique au sixième mois pour suivre les étapes de l’avancement de la grossesse et l’absence de complications, une quatrième clinique au huitième mois pour assurer la santé de la grossesse et la croissance normale du fœtus, et enfin une cinquième clinique au neuvième mois pour préparer la femme à l’accouchement dans les institutions appropriées.

Elle a souligné la nécessité d’accoucher dans un établissement de santé sous les auspices d’un cadre sanitaire afin de garantir des conditions optimales pour faire face aux complications pouvant survenir lors de l’accouchement, que ce soit sur la santé de la mère ou de son nouveau-né.

Elle a également appelé à la nécessité de suivre la santé de la mère après la naissance les huitième et quarante jours, afin de déterminer sa sécurité physique et sanitaire par rapport aux restes de grossesse, d’organiser les naissances futures et d’examiner le nouveau-né pour enquêter sur certaines maladies. et pour vérifier sa bonne croissance.

Le ministère a conseillé de veiller à suivre ces rendez-vous de santé et ces services de prévention pendant la pandémie « Covid-19 », tout en respectant les règles de prévention de l’éloignement physique, le port de masques, les règles d’hygiène et la préservation de la santé.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
L'équipe nationale algérienne disputera 3 matches amicaux en préparation des éliminatoires de la Coupe du monde 2022

L’équipe nationale algérienne disputera 3 matches amicaux en préparation des éliminatoires de la Coupe du monde 2022

Voyages en Tunisie : les voyageurs vaccinés et ayant reçu deux doses ou immunisés c

les voyageurs vaccinés et immunisés exemptés de quarantaine et de test PCR dès le 1er juin