in

Parlement suspendu pour 30 jours

Parlement suspendu pour 30 jours

Actuexpress Le 2021-07-26 07:25:00, Parlement suspendu pour 30 jours

La présidence tunisienne a déclaré dans un communiqué que l’ordre de geler les activités du parlement tunisien se poursuivra pendant 30 jours, tandis que des véhicules militaires encerclaient le parlement, l’intérieur et le bâtiment de la télévision.

La présidence a indiqué que les récentes décisions du président Kais Saied, annoncées par le président dimanche soir, sont intervenues après consultation à la fois du Premier ministre et du président de l’Assemblée des représentants du peuple, et conformément à l’article 80 de la Constitution.

La présidence a indiqué qu’un arrêté sera rendu dans les prochaines heures réglementant ces mesures exceptionnelles, rendues nécessaires par les circonstances, et qui seront levées avec la disparition de leurs causes.

La présidence tunisienne a appelé le peuple à faire attention et à ne pas glisser derrière les partisans du chaos.

Le président tunisien Kais Saied, en conflit depuis des mois avec le parti Ennahda, le plus grand parti représenté au parlement, a pris la décision dimanche de geler tous les travaux du parlement, annonçant qu’il assumerait le pouvoir exécutif.

À la suite d’une réunion d’urgence qu’il a tenue au palais de Carthage avec des responsables de la sécurité, le président Saied a annoncé le gel de tous les travaux du parlement et la révocation du Premier ministre Hisham al-Mashishi de ses fonctions, invoquant l’article 80 de la constitution qui autorise ce genre de mesures dans cas de « danger imminent ».

Saeed a souligné que l’une des décisions qu’il a également prises était « le président de l’État assumant le pouvoir exécutif, avec l’aide d’un gouvernement dirigé par le Premier ministre et nommé par le président de la république ».

Pour sa part, le président du Parlement et chef du mouvement Ennahda Rached Ghannouchi a considéré les décisions prises par le président tunisien comme un coup d’État contre les institutions élues et toutes les autres institutions.

Ghannouchi a déclaré dans un communiqué sur sa page Facebook que « ce que Kais Saied a fait est un coup d’État contre la révolution et la constitution, et les partisans d’Ennahda et du peuple tunisien défendront la révolution ».

Le correspondant d’Al-Arabiya a rapporté que des véhicules militaires ont encerclé le bâtiment du parlement tunisien, le siège du ministère de l’Intérieur et de la radio et de la télévision, tandis que des instructions ont été émises de ne quitter le pays pour aucun politicien.

Entre-temps, Reuters a rapporté que l’armée tunisienne avait empêché le président du Parlement Rached Ghannouchi d’entrer dans le bâtiment du Parlement. Des témoins oculaires ont déclaré que cette démarche a été accueillie avec satisfaction par la rue tunisienne, et un certain nombre de personnes qui se trouvaient dans l’enceinte du parlement ont scandé les hymnes nationaux.

Le bruit des klaxons des voitures a été entendu dans les rues de Tunis et d’autres quartiers après l’annonce des décisions du président, intervenue après des manifestations dans de nombreuses villes du pays dimanche, malgré la forte présence policière pour limiter les déplacements.

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Tunisie : tout comprendre au coup de théâtre institutionnel

Tunisie : tout comprendre au coup de théâtre institutionnel

Pass sanitaire adopté, confusion politique en Tunisie et désillusion pour les triathlètes

Pass sanitaire adopté, confusion politique en Tunisie et désillusion pour les triathlètes