in

Permettre aux immigrés tunisiens clandestins de pénétrer à Madrid

Permettre aux immigrés tunisiens clandestins de pénétrer à Madrid

Actuexpress.net Le 2021-05-06 07:01:05, Permettre aux immigrés tunisiens clandestins de pénétrer à Madrid

Melilla, l’un des points de passage des immigrés clandestins vers l’Europe (Antonio Cimperi / France Press)

120 Tunisiens pourront passer à Madrid après deux ans de détention dans un refuge de l’enclave espagnole de Melilla, dans le nord-est du Maroc, et les immigrés clandestins ont exprimé leur joie en dansant et en chantant, confirmant que l’affaire est plus grande que Melilla, et qu’elle est la première victoire de la Tunisie dans le dossier de l’immigration clandestine.
Le chef de l’association «Land for All», Imad Al-Sultani, a déclaré dans un communiqué à Al-Arabi Al-Jadeed que «la Tunisie a réussi à imposer la loi, et Melilla sera une leçon de fermeté et de lutte pour un juste la cause humaine et la violation des droits, « notant que » malgré les décisions d’expulsion collective forcée, l’Assemblée a cherché par divers moyens et méthodes à exiger l’application de la loi, et de nombreuses plaintes ont été adressées aux pays de l’Union européenne pour forcer L’Espagne pour mettre en œuvre la loi.
Il a ajouté que le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande Marlaska, avait déformé l’opinion publique dans le cadre de sa campagne électorale, et a déclaré que la Tunisie avait accepté d’expulser ses enfants, soulignant que plusieurs inexactitudes avaient été révélées et qu’il y avait des représentants de l’Espagne. et les organisations de défense des droits de l’homme qui ont soutenu les Tunisiens dans ce dossier.
Auparavant, les autorités espagnoles ont tenté de traiter les immigrés tunisiens comme une carte de pression pour forcer le gouvernement tunisien à signer un accord sur l’immigration clandestine, similaire aux accords signés avec le Maroc, l’Algérie et d’autres pays africains, mais ils n’ont pas pu les expulser en raison à l’absence de base légale, car il n’y a pas d’accord avec la Tunisie.
Sultani a expliqué que 120 Tunisiens ont été autorisés à traverser, et qu’ils arriveront plus tard jeudi à Madrid, espérant que ce sera dans de bonnes conditions.

Il s’attendait à ce que le reste des Tunisiens bloqués, au nombre d’environ 500, soit également autorisé à traverser par lots, et 200 autres avaient déjà été expulsés vers la Tunisie.
Il a souligné que l’étape qui a eu lieu aujourd’hui est considérée comme un grand gain pour la Tunisie qui cherche désespérément à défendre son peuple et à négocier sans égal et sans capitulation avec les pays de l’Union européenne.
Al-Sultani a estimé que « le dossier va au-delà de la question de Melilla. Il s’agit plutôt d’un message adressé au monde pour respecter les droits des immigrés à se déplacer et briser le rejet constant des Tunisiens qui étaient exemptés de transit et du gouvernement de ne pas laisser sa enfants avec des accords injustes, comme cela s’est produit en Italie. « 
Il a affirmé qu’il ne défendait pas les immigrés clandestins, mais plutôt un projet, affirmant que «tout Tunisien a le droit de se rendre dans n’importe quel pays européen sans avoir à faire la queue pour obtenir un visa, et parfois c’est avec une grande humiliation, car le le slogan de 2021 est l’égalité entre les peuples. Il a également indiqué que les familles des immigrés étaient également au niveau et que l’association cherchait à encadrer la plupart de leurs mouvements afin de faire entendre leur voix.

Asile et aliénation

Mises à jour en direct

Et il a indiqué que cela ne signifie pas qu’il n’y aura pas de tragédies dans le dossier des détenus à Melilla, car il y a ceux qui ont récemment perdu la vie, et c’est un jeune homme parmi les détenus qui est allé chasser pour manger, alors il y sont morts, et il y a ceux qui ont vécu de graves crises psychologiques en raison de la situation difficile.
Il a révélé que l’association «Terre pour tous», qu’il préside, franchira une étape symbolique en se rendant aujourd’hui, jeudi, à l’ambassade d’Espagne en Tunisie, et les participants porteront des fleurs pour confirmer que le peuple tunisien répond à cette démarche avec gratitude et gratitude, comme il l’a dit.
Walid Khouzami, un immigré tunisien à Melilla, a déclaré dans un communiqué à Al-Arabi Al-Jadeed que la joie est grande, car ils ne croient pas ce qui se passe après deux ans, d’autant plus qu’ils s’attendaient à être expulsés à tout moment, ajoutant que 120 immigrants ont été placés en quarantaine pour traverser jeudi à Madrid et qu’ils espèrent que la résolution les couvrira également.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
النهار

Après le renversement de Zamalek, le MCA est menacé en Ligue des champions à cause de Ghorbal

La Tunisie au bord du gouffre économique: bientôt une nouvelle révolte?

La Tunisie au bord du gouffre économique: bientôt une nouvelle révolte?