in

Quel appareil pour remplacer les F-5?

Tunisie : Quel appareil pour remplacer les F-5 ?

Actuexpress Le 2021-05-07 21:06:00, Quel appareil pour remplacer les F-5?

Toutes les options sont désormais sur la table, mais le choix entre permanence opérationnelle et budget resserré se révèle cornélien pour Tunis.

F-18?

L’Armée de l’Air Tunisienne s’est engagée dans un cours contre la pour remplacer ses antiquités F-5 E / F. En effet, elle ne disposait plus que de trois F-5 en état de vol sur la base de Bizerte. Son commandant, Mohamed Hajjem, pourrait trouver une issue en allant chercher une solution au Koweït. Ce petit état enclavé au bord du Golfe Arabo-Persique souhaiterait se débarrasser de ses anciens F-18, car son aviation de combat sera désormais composée de 28 F-18 E / F Super Hornet et de 28 Eurofighter Typhoon. Ceux-ci seraient cédés. Pour autant, le coût à l’heure est estimé à 10 000 dollars, de quoi refroidir les ardeurs de cette petite armée au budget limité.

Les autres options

D’autres possibilités sont désormais envisagées, si le F-16 de General Dynamics et le Gripen C / D de SAAB semblent désormais hors cours du fait de leurs coûts prohibitifs, l’Armée de l’Air Tunisienne regarde attentivement le L-39 NG du constructeur tchèque Aero Vodochody. D’autant plus qu’il vient de décrocher son certificat militaire et que la Tunisie dispose déjà des anciens L-59T. Point négatif, l’appareil étant toujours en cours de développement, et Tunis désire une solution pérenne déjà éprouvée.

Relation bilatérale renforcée

Depuis 2011, au nom de la coopération anti-terroriste, Washington a plusieurs centaines de millions de dollars d’équipements à la Tunisie. Elle a déjà reçu deux C-130J, huit UH-60M, 24 OH-58D, et doit bientôt recevoir 8 T6-C, avant peut-être de s’équiper des redoutables AT-6C Wolverine II idéals pour la lutte antiguérilla. En effet, engagé dans une lutte sans merci avec les terroristes dans la région de Kasserine, le gouvernement tunisien souhaiterait trouver un héritier à ses OV-10 Bronco désormais à la retraite. De quoi aiguiser les appétits de la Turquie qui propose instamment son TAI Hürkuş-C, spécialiste du CAS.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
"Le Nouvel Arabe" révèle l'avenir du Jaziri tunisien avec Zamalek

« Le Nouvel Arabe » révèle l’avenir du Jaziri tunisien avec Zamalek

Le président algérien nomme le cinquième gouverneur depuis 2016

Le président algérien nomme le cinquième gouverneur depuis 2016