in

succès de l’huile de figue de Barbarie, produit phare en cosmétique

succès de l'huile de figue de Barbarie, produit phare en cosmétique

Actuexpress.net Le 2021-05-08 09:00:06, succès de l’huile de figue de Barbarie, produit phare en cosmétique

Du centre Ouest de la Tunisie, non loin du point culminant du pays, provient l’un des secrets de beauté des hommes et surtout des femmes. On y produit l’huile la plus chère du monde, dont le principe actif a le pouvoir de gommer les manèges du visage.

Des champs à perte de vue, adossés aux montagnes qui séparent la Tunisie de l’Algérie, bien alignées des rangées de cactus: des figuiers de Barbarie.

Les touristes qui visitent le Maghreb voient souvent ces plantes aux fruits rouges ou jaunes qui poussent spontanément aux bords des routes.

Voir le reportage

Mohamed Bannani, le propriétaire d’une exploitation, en culture de 420 hectares.

Dans les champs, uniquement des femmes habituées à cueillir ces fruits hérissés de redoutables épines. Moufida Bennany, cueilleuse, explique qu’il « faut porter de longs gants et des vêtements épais, sinon on est recouvert d’épines. »

Le fruit se prend avec précaution, il est plutôt appétissant, mais c’est à l’intérieur qu’il livre son secret. Il contient des pépins. C’est à partir de ces pépins là qu’est extraite l’huile de figue de Barbarie.

L’huile la plus chère du monde

Son coût est de mille euros du litre. Pour savoir pourquoi il faut aller à l’usine. 7 jours sur 7, pendant la saison, une brigade de femmes épluchent les figues de Barbarie.

Et des fruits, il en faut énormément: 1 tonne pour produire un seul petit litre de ce que certains appellent, un élixir de jouvence.

La figue de Barbarie est d’abord broyée pour en extraire les pépins. Puis lui succède une étape cruciale: le séchage.

Chaque jour, l’ingénieure chimiste Ebtissem Zaidi s’assure que tout c’est bien déroulé, « on va prendre une pincée de crème pour voir le degré d’humidité. Donc les graines doivent être bien séchées, elles doivent prendre environ 24 heures au séchoir, sinon cela risque de faire des pourritures. « 

Une brigade de femmes épluchent les figues de Barbarie dans l'atelier

Une brigade de femmes épluchent les figues de Barbarie dans l’atelier • © FTV

L’atelier ne paye pas de mine, mais c’est pourtant de ces machines un peu rustiques qu’est extrait le précieux nectar.

Mohamed Bannani, propriétaire d’huile de pépins de figues de Barbarie, « c’est à partir de ces graines là que l’on fabrique l’huile la plus chère au monde. C’est l’huile de pépins de figue de Barbarie , c’est l’or de notre région. « 

Les graines sont préssurées durant 8 heures, l’huile, bio, s’écoule goutte à goutte gorgées de minéraux et d’antioxydants aux bienfaits antiâge désignés.

Graînes contenant le précieux élixir

Graînes contenant le précieux élixir • © FTV

Selon Mohamed Bannani « c’est un antiride par excellence, vu qu’elle est beucoup utilisée pour combattre les manèges, les manèges d’expression ou les contours des yeux, etc. »

Depuis quelques années la réputation de l’huile de pépins de figues de Barbarie à franchi les frontières. 60% de la production s’exporte aujourd’hui vers la France.

  • Magazine Mediterraneo diffusé chaque samedi à 11h30

#Mediterraneo

Partir à la rencontre du monde méditerranéen. Découvrir ses richesses, sa diversité culturelle, ses réalités multiples, à travers des portraits, des regards et plonger au cœur de l’histoire sans cesse en mouvement.
C’est le propos de ce magazine réalisé en collaboration avec plusieurs chaînes de télévision du bassin méditerranéen.
Revoir toutes les émissions

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Le ministre tunisien de la Santé reçoit la première dose du vaccin russe "Spoutnik V" ... photos

Responsable médical tunisien: La rapidité de notre épidémie de Corona est un précurseur de l’émergence de souches plus mortelles

Ortom

Cinq présidents de quartier APC, d’autres rejoignent PDP à Benue