in

Tunisie – Aucune application des protocoles sanitaires… Préparons-nous au pire après l’Aïd

Tunisie – Aucune application des protocoles sanitaires… Préparons-nous au pire après l’Aïd

Actuexpress Le 2021-07-17 01:03:45, Tunisie – Aucune application des protocoles sanitaires… Préparons-nous au pire après l’Aïd

Par Sabre. | 16 Juillet 2021 à 23:54 Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp

Les reporters de TunisieNumerique ont sillonné, ce vendredi, quelques grands axes routiers et, surtout, autoroutiers de la Tunisie. Histoire de voir à quel point le citoyen se conformait aux restrictions décidées par l’État pour combattre la pandémie du covid, et, à quel point les autorités voilaient à leur application.

Eh bien, çà fait de la peine de le dire. Mais nous allons devoir attendre au pire dix à quinze jours après l’Aïd. L’hécatombe sera, apparemment, inédite et dépassera de loin, de très loin, ce que la Tunisie est en train de souffrir, depuis quelques semaines, des suites du comportement fou des tunisiens lors des fêtes de l’Aïd Al Fitr.

Ce vendredi, nos reporters n’ont pu déplorer les embouteillages à n’en plus finir sur tous les axes routiers conduisant aux régions intérieures du pays. Les routes étaient bondées. Les voitures pleines comme des boites de sardines, avec des familles entières embarquées dedans, sous un soleil de plomb, avec vitres levées et climatisation à fond. Sans oublier la foire qu’il y avait au niveau de toutes les gares routières où on se presse, on s’agglutinait, et on s’arrachait les places, dans les bus. Un comportement aussi habituel qu’inexpliqué de la partie des tunisiens qui ne ratent, décidément, aucune occasion pour se faire harakiri.

, du citoyen, on a désespéré depuis longtemps, et on Mais vigilance, au moins, sur la vigilance trans, et l’inligigeance des forces de l’ordre, pour imposer le respect des consignes, et protéger le citoyen qui reste réré chez lui et pour protéger, d’eux-mêmes, ces kamikazes.

Ou, ce qui était évident, aujourd’hui, c’est que le déploiement des forces de l’ordre y était. Un déploiement digne des grands déplacements des vacances et des Aïds. Mais on dirait que tous ces agents et toutes ces patrouilles, se sont passé le mot d’ordre de laisser faire, de regarder sans réagir. Un de nos reporters s’est payé le trajet entre Tunis et Sfax. Et il n’a jamais été arrêté ou contrôlé, malgré les nombreuses patrouilles déployées. Notre journaliste affirme que des centaines de voitures passent tranquillement devant ces patrouilles sans contrôles malgré que les déplacements entre les villes sont interdits. Pourquoi ? Où veulent-ils en venir ? Qui leur a donné de telles instructions ? Et pour quelles raisons ?

Un conseil, tout de même, à ces kamikazes : Il vaudrait, peut-être, mieux qu’ils préservent les moutons achetés pour l’Aïd. Ils en viennent, très probablement, besoin, pour les cérémonies de fark !

Facebook Twitter LinkedIn WhatsApp

Que se passe-t-il en Tunisie ?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous !

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
La Tunisie mobilise le soutien international pour le dossier du FMI

La Tunisie mobilise le soutien international pour le dossier du FMI

Abderrahmane Hammad came third in the men's high jump at Sydney 2000 ©Getty Images

Le médaillé olympique du saut en hauteur Hammad réélu à la tête du Comité olympique algérien