in

Tunisie … sit-in devant l’agence de presse officielle pour y protester contre les « nominations d’Ennahda » (vidéo et photos)

Tunisie ... sit-in devant l'agence de presse officielle pour y protester contre les "nominations d'Ennahda" (vidéo et photos)

Actuexpress.net Le 2021-04-15 19:59:00, Tunisie … sit-in devant l’agence de presse officielle pour y protester contre les « nominations d’Ennahda » (vidéo et photos)


Tunisie .. Un sit-in devant l'agence de presse officielle pour protester "Rendez-vous Renaissance" Dans celui-ci (vidéo et photos)

Publié: 15 avril 2021 à 17h59 GMT

Date de mise à jour: 15 avril 2021 18:02 GMT

Des journalistes tunisiens ont organisé un sit-in, jeudi, devant le siège de l’agence de presse officielle Tunis Afrique, pour protester contre la prise d’assaut par les forces de sécurité du siège de l’agence et pour y rejeter les nominations des partis. Et soulevez

Source: Yahya Marwan – Erm News

Des journalistes tunisiens ont organisé un sit-in, jeudi, devant le siège de l’agence de presse officielle Tunis Afrique, pour protester contre la prise d’assaut par les forces de sécurité du siège de l’agence et pour y rejeter les nominations des partis.

Lors du sit-in, qui répondait à l’appel du Syndicat national des journalistes tunisiens, les manifestants ont soulevé des slogans contre l’installation d’un nouveau directeur de l’agence, proche du mouvement islamique Ennahda, et contre l’ingérence politique dans son éditorial. ligne.

Un certain nombre de représentants d’organisations nationales, dont l’Union générale tunisienne du travail, ont participé au mouvement de protestation.

L’Union nationale des journalistes tunisiens a fermement condamné, dans une déclaration récente, les forces de sécurité qui ont pris d’assaut le siège de l’agence et ont violemment agressé les journalistes et leurs travailleurs.

Dans sa déclaration, le Syndicat a considéré que la prise d’assaut de l’institution « est un dangereux précédent dont les institutions médiatiques publiques n’ont pas été témoins dans leurs périodes les plus sombres, et que l’ingérence de la sécurité dans la question médiatique est une transgression dangereuse et absolument inacceptable ».

Elle a souligné que le gouvernement « a choisi une politique de circulation et de confrontation forte plutôt que le dialogue et a adopté des critères de nomination transparents et clairs, malgré la mise en garde des journalistes, des techniciens et de leurs structures syndicales au sein de l’agence Tunis Africa News institutions médiatiques publiques. « 

Des journalistes et des employés de l’agence officielle ont récemment participé à un sit-in ouvert, en raison de la nomination du journaliste Kamal Ben Younes, au poste de directeur général de l’agence.

Al-Mu’tasim a estimé que « cette nomination a pour but d’influencer la ligne éditoriale de l’agence, et de l’adapter en faveur du mouvement de la renaissance islamique, étant donné que Kamal Bin Yunus est proche d’Ennahda ».

Kamal Ben Yunus avait tenté de pénétrer par effraction dans l’agence, après avoir été empêché d’y entrer, et il a demandé l’aide d’un certain nombre de forces de sécurité, qui l’ont protégé et ont tenté de le pénétrer de force.

L’affaire s’est ensuite transformée en une escarmouche entre le personnel de sécurité et les employés de l’agence de presse Tunis Afrique, à la suite de laquelle un certain nombre de journalistes ont été blessés, puis le nouveau directeur général a été expulsé et empêché d’entrer.

What do you think?

26 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
La Sonatrach algérienne déclare avoir résilié le contrat d'Ain Tsila

La Sonatrach algérienne déclare avoir résilié le contrat d’Ain Tsila

En Tunisie, une cultivatrice développe la culture de fleurs comestibles

En Tunisie, une cultivatrice développe la culture de fleurs comestibles