in

Un vendeur tunisien jette des pastèques devant la zone de la Garde nationale. Pourquoi ? (vidéo) | L’actualité de la Tunisie

Un vendeur tunisien jette des pastèques devant la zone de la Garde nationale. Pourquoi ?  (vidéo) |  L'actualité de la Tunisie

Actuexpress Le 2021-06-28 10:18:35, Un vendeur tunisien jette des pastèques devant la zone de la Garde nationale. Pourquoi ? (vidéo) | L’actualité de la Tunisie

Des blogueurs sur les réseaux sociaux en Tunisie ont diffusé un clip vidéo d’un vendeur ambulant jetant son chariot de pastèques devant la zone de la Garde nationale à Ben Arous, au sud de la capitale, pour protester contre ce qu’il a qualifié de « demande de pot-de-vin ».

Le vendeur est apparu en colère dans le clip, criant que des agents de la sécurité nationale réclament quotidiennement une somme d’argent sous peine de confiscation de ses biens et de le priver de sa source de subsistance.

Les réactions des blogueurs à cette scène ont varié, et l’un d’eux a écrit : « L’équation est facile lorsque les forces de sécurité vous enferment et vous disent que vous avez une violation représentée dans tel et tel et sa valeur est telle et telle. tel. Apportez vingt dinars. Il a ajouté : « Les citoyens contribuent à la corruption dans une large mesure, et la corruption est un crime impliquant de nombreuses parties ».

Un vendeur tunisien jette des pastèques devant la zone de la Garde nationale à #Ben_Arous En signe de protestation contre ce qu’il a qualifié de « pot-de-vin » que les agents de sécurité exigent quotidiennement@jmhashtag pic.twitter.com/zPU2d2yaVK

-Al Jazeera Mubasher (@ajmubasher) 27 juin 2021

Elle a tweeté : « Cet homme a un droit pauvre, chaque jour 20 dinars, soit 600 dinars par mois, pourquoi ne pas le dépenser pour sa famille ? Bien sûr, quand on dit sécurité, il faut exclure les personnes avec conscience et dignité et ne pas accepter un sou interdit. Et le reste, tant que ceux qui sont dans la hiérarchie du pouvoir sont corrompus, pourquoi devrions-nous blâmer les forces de sécurité ? »

En revanche, les blogueurs pensaient que le vendeur pouvait prouver qu’il avait fait l’objet d’une demande de pot-de-vin par le biais d’un clip vidéo, mais la vente chaotique dans des lieux non précisés n’est pas autorisée car il existe des magasins agréés dont les propriétaires paient le loyer, l’électricité, etc.

L’un des blogueurs a déclaré: « C’est vrai, je peux sympathiser avec lui, mais ce qu’il a fait est contraire à la loi et il aurait dû prendre d’autres moyens que cela, bien que l’image soit impressionnante, mais ses subtilités sont inconnues. »

Un autre a écrit : « Pauvre Al-Zawali (les pauvres). L’injustice a atteint un degré grave et ses conséquences sont catastrophiques, et la loi et ses représentants de la sécurité et des gardes en sont la raison.

Plus de nouvelles


What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
situation « critique » face à la pandémie de Covid-19

situation « critique » face à la pandémie de Covid-19

La Tunisie va signer avec la Millenium Challenge Corporation, un accord d'appui économique d'ici la mi-juillet

La Tunisie va signer avec la Millenium Challenge Corporation, un accord d’appui économique d’ici la mi-juillet