in

Une kalachnikov dans un sac à l’aéroport de Carthage … et la lutte contre le terrorisme intervient

Une kalachnikov dans un sac à l'aéroport de Carthage ... et la lutte contre le terrorisme intervient

Rédaction Le 2021-05-28 13:14:11, Une kalachnikov dans un sac à l’aéroport de Carthage … et la lutte contre le terrorisme intervient

Une mitrailleuse Kalachnikov saisie par la sécurité tunisienne dans le sac d’une passagère, exacerbe les menaces dans un pays qui se dresse sur des sables mouvants à plus d’un niveau.

Le ministère tunisien de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué rendu public vendredi, qu’une arme à feu Kalachnikov (sans magasin) avait été saisie dans un sac de vêtements appartenant à une voyageuse de nationalité d’un État du Maghreb (Tunisie, Algérie, Maroc, Libye ou Mauritanie) sans spécification.

Elle a expliqué que la passagère venait d’un pays africain via l’aéroport de Tunis Carthage, accompagnée de sa mère.

Selon le communiqué, la passagère a été référée aux équipes antiterroristes pour connaître les véritables objectifs de sa possession d’une arme dangereuse à l’aéroport international de Tunis-Carthage.

La Tunisie vit sous la menace des menaces terroristes depuis 10 ans, ciblant de nombreux hommes politiques, personnels de sécurité et militaires.

Et récemment, des sources sécuritaires ont révélé à Al-Ain Al-Akhbariya qu’un complot terroriste avait été déjoué qui viserait une personnalité politique de l’opposition, sans révéler son identité.

Les sources sécuritaires, qui ont préféré garder l’anonymat, ont déclaré que le ciblage d’un éminent politicien et anti-islamiste au parlement tunisien avait été mené par un groupe appartenant à la brigade Uqba Bin Nafie (l’aile d’Al-Qaïda en Tunisie).

Le porte-parole des gardes tunisiens, Hossam Eddin Al-Jabbali, a confirmé l’assassinat du soi-disant «émir de la brigade Uqba Bin Nafie», affilié à Al-Qaïda, lors d’une opération de sécurité qui a eu lieu dans le gouvernorat de Kasserine dans le à l’ouest du pays.

L’opération, qui a été menée par une division spéciale réunissant les unités militaires et de sécurité, a entraîné la mort de cinq terroristes.

Dans un précédent post sur sa page Facebook, Al-Jababli a déclaré: «L’émir de la brigade Uqba Bin Nafi, Abdel-Baqi Bin Ahmed Bouziane, connu sous le nom d’Abu Ahmed Al-Annabi (Algérien), est entré en Tunisie en 2014 et a rejoint le bataillon. puis a repris sa direction en 2019. »

What do you think?

26 Points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
L'Algérie ... forme un groupe de travail pour évaluer les impacts économiques de la pandémie Corona

L’Algérie … forme un groupe de travail pour évaluer les impacts économiques de la pandémie Corona

La Tunisie veut tirer un meilleur profit de sa diaspora