in

Vidéo.. Le président tunisien cite les efforts de l’Égypte face au Corona et dénonce la situation de son pays

الرئيس التونسي

Rédaction Le 2021-07-21 19:48:45, Vidéo.. Le président tunisien cite les efforts de l’Égypte face au Corona et dénonce la situation de son pays


Aujourd’hui mercredi, le président tunisien Kais Saied a reçu le ministre de la Santé démis de ses fonctions, Faouzi Mahdi, pour l’interroger sur les récents événements concernant l’entassement des jeunes à l’intérieur des centres de vaccination lors du premier jour de l’Aïd al-Adha, soulignant que la politique de l’État est en fonction de la distance, pas de la surpopulation.

Selon un clip vidéo publié par la page officielle de la présidence tunisienne sur le site de réseautage social « Facebook », « Saeed » a dénoncé la situation dans son pays, notamment avec la récente crise des jeunes qui se ruent vers les centres de vaccination, citant les efforts de l’Égypte pour faire face à la pandémie.

Il a expliqué que l’Égypte avait affecté des équipes médicales pour vacciner les citoyens contre le virus Corona à l’intérieur de leurs maisons, soulignant que ce que la Tunisie a vu les premiers jours de l’Aïd al-Adha visait et visait à provoquer le chaos dans le pays.

Il a évoqué l’effort fourni par la présidence tunisienne ; Pour fournir du matériel médical et de l’oxygène, a-t-il poursuivi : « La Palestine, malgré son occupation et sa pénurie, a exprimé sa volonté de fournir ce qui peut être offert, et un pont aérien, terrestre et maritime a été ouvert depuis l’Algérie pour envoyer de l’aide, en plus de allouant au Maroc un hôpital de campagne pour soigner les blessés.

Il a qualifié d’« étrange » ce qui s’est passé le premier jour de l’Aïd al-Adha : « Comment des dizaines de milliers de personnes peuvent-elles se rendre aux centres de vaccination le premier jour de l’Aïd al-Adha, le seul jour de l’année où les rues sont presque vides ? Est-ce l’Aïd al-Adha ou la fête du sacrifice des Tunisiens ?

Il a souligné que la ruée des citoyens vers les centres de vaccination est un crime commis contre les citoyens, soulignant que « la santé des citoyens n’est pas un jeu, en plus du fait que la politique n’est pas une coercition mais plutôt une confiance ».

Il a déclaré que « ce qui s’est passé est inacceptable et la Tunisie continuera d’enquêter sur la question jusqu’à ce que chaque partie assume sa responsabilité », commentant : « Ils veulent une crise pour gérer la crise et organiser un changement de gouvernement… Nous créons des causes d’infection. et la mort », comme il l’a décrit.

Le Premier ministre tunisien Hisham Al-Mashishi a démis de ses fonctions le ministre de la Santé Fawzi Mahdi au milieu d’un échange d’accusations sur la performance des services de santé face à la crise épidémique de Corona, qui a submergé le système de santé du pays et ralenti le rythme de la campagne de vaccination.

Le cabinet du Premier ministre tunisien a publié un bref communiqué confirmant le limogeage du ministre de la Santé, sans en expliquer les motifs, et la nomination du ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, à son poste d’intérimaire.

La décision de licenciement intervient après la crise provoquée par le lancement par le ministère de la Santé d’une campagne de vaccination contre le virus Corona et l’ouverture de centres temporaires pour vacciner tous les Tunisiens de plus de 18 ans mardi et mercredi, à l’occasion de l’Aïd al béni. -Adha.

Cette annonce a entraîné une affluence et une bousculade dans 29 centres de vaccination, où des milliers de citoyens se sont précipités pour recevoir le vaccin, et les stocks de vaccins se sont rapidement épuisés.

What do you think?

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
أسعار الذهب اليوم الأربعاء 21 يوليو 2021 في الجزائر

Cours de l’or aujourd’hui, mercredi 21 juillet 2021 en Algérie

La Tunisie pourra-elle payer dans quelques jours, une dette de 1390 millions de dinars ?

La Tunisie pourra-elle payer dans quelques jours, une dette de 1390 millions de dinars ?