in

Virus Corona: Le doyen des médecins en Tunisie et l’Organisation mondiale de la santé appellent à l’arrêt immédiat de « Angelina 19 »

Virus Corona: Le doyen des médecins en Tunisie et l'Organisation mondiale de la santé appellent à l'arrêt immédiat de "Angelina 19"

Rédaction Le 2021-04-28 09:16:26, Virus Corona: Le doyen des médecins en Tunisie et l’Organisation mondiale de la santé appellent à l’arrêt immédiat de « Angelina 19 »

Une heure avant

Au milieu d’une situation épidémique qualifiée de dangereuse par les autorités tunisiennes compétentes, le programme de «caméra cachée» a déclenché un buzz, et tant le Doyen des médecins de Tunisie que l’Organisation mondiale de la santé ont exigé l’arrêt immédiat de sa transmission.

"Angelina 19" un programme "Décharges" Il est exposé en Tunisie pendant le mois de Ramadan

Photo publiée sur la page Facebook « Angelina 19 »

Angelina 19

La chaîne tunisienne « Nessma », à l’occasion du mois de Ramadan, diffuse une émission de « caméra cachée » intitulée « Angelina 19 » malgré la polémique qu’elle a soulevée et le rejet qu’elle a reçu de la part des Tunisiens, notamment ceux travaillant dans le domaine de la santé. secteur, depuis l’annonce de son idée.

Dans le programme, une figure similaire à la star mondiale « Angelina Jolie » affirme qu’elle est venue en Tunisie en tant qu’ambassadrice de bonne volonté pour les Nations Unies.

Il affirme qu’il porte des doses d’un vaccin contre Corona, approuvé par l’Organisation mondiale de la santé, pour aider les efforts de la Tunisie à lutter contre l’épidémie.

Dans le programme, qui accueille des personnalités publiques, dont des médecins, ils donnent à l’invité, entre autres, une dose de vaccin, dans le cadre d’encourager les Tunisiens à se faire vacciner.

Puis l’un des participants au «jeu» prétend souffrir de complications après avoir reçu la vaccination, qui atteignent le point de mort.

Le programme surveille la réaction, le choc et le comportement de l’invité pendant un certain temps avant de lui dire que ce qui s’est passé est une représentation et qu’il « a été victime de la caméra cachée ».

Exige l’arrêt immédiat du programme

Lundi, le doyen des médecins tunisiens a publié un communiqué dénonçant la diffusion de l’émission de caméra cachée « Angelina 19 ».

Le doyen a déclaré que le programme a « un impact négatif sur l’avancement du processus de vaccination » et qu’il provoque « une confusion dans l’esprit des citoyens au sujet de la vaccination ».

Le doyen a appelé les médecins à ne pas participer à ce programme et à d’autres programmes qui «pourraient nuire à la profession médicale et dégrader les médecins», notant que cela entraînerait des «sanctions selon le Doctor’s Duties Magazine».

La participation des deux médecins, Zakir Al-Ahedb et Zakaria, avec une grande intensité, au programme a intensifié les critiques.

D’autant que les deux médecins sont très appréciés et comptent parmi les spécialistes les plus visibles et les plus modernes sur la situation en Tunisie à ce stade.

La déclaration du doyen des médecins tunisiens intervient quelques jours après que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé à Tunis s’est adressé au ministre de la Santé, au ministre tunisien des Affaires étrangères, à la Haute Autorité indépendante de la communication audiovisuelle et au coordonnateur du programme des Nations Unies en Tunisie, avec une lettre exigeant que le programme soit arrêté.

Le discours de l’organisation dit que le programme présenté comme une bande dessinée sape les efforts considérables déployés par les spécialistes pour sensibiliser à l’importance de la vaccination contre Corona.

D’autant que ce programme est diffusé sur une chaîne que beaucoup regardent et à une heure de pointe dans un pays où nombre de ses citoyens hésitent encore ou rejettent le vaccin, par peur des complications qu’ils pensent qu’il peut entraîner.

De nombreuses personnes croient à diverses rumeurs sur les vaccins contre les coronavirus.

Une autre chose qui a soulevé l’objection de l’Organisation mondiale de la santé, selon sa lettre au ministère tunisien des Affaires étrangères, est l’utilisation de son logo dans le programme et l’image de son secrétaire général lors d’une conférence de presse.

Image publiée, Capture d’écran / Facebook

Commentant la critique du programme, son producteur, Walid Al-Zribi, a déclaré dans une interview à « Mosaique FM » que son programme « avait réussi à réaliser ce que le gouvernement et l’Etat n’avaient pas réussi à sensibiliser sur la nécessité de la vaccination », selon à son avis.

Sur sa page Facebook, Al-Zeribi a partagé des messages liés au discours de l’Organisation mondiale de la santé, accompagnés de commentaires ridicules.

Photo publiée, Capture d’écran / Walid Zribi / Facebook

Comment les Tunisiens ont-ils réagi?

Les Tunisiens ont exprimé, sur les réseaux sociaux, leur rejet du programme de caméras cachées « Angelina 19 », depuis son annonce et avant le début de sa projection pendant le Ramadan.

Le journaliste Amer Bouazza a considéré cette affaire « comme un mépris de la crise et des tragédies des familles affligées ».

Crédit d’image: Capture d’écran / Bouazza Ameur / Fcaebook

À l’époque, les refusants avaient exprimé leur crainte que le programme ne s’enracine dans l’esprit de certaines personnes, les craintes du vaccin contre le coronavirus, ce qui les ferait refuser de se faire vacciner.

Un grand nombre de Tunisiens croient ce qui circule sur la «dangerosité du vaccin» et hésitent à le prendre.

Image publiée, Capture d’écran / Facebook

Alors que les autorités compétentes tentent de les convaincre de l’importance du vaccin pour faire face à l’épidémie et préserver leur vie et celle de leur entourage, et pour que les secteurs économiques du pays reviennent à leur activité antérieure.

D’un autre côté, certains ont vu la position de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Association médicale sur le programme comme une « exagération ».

Et ils ont dit que la nature du programme est comique, et tout le monde sait que ce qui se passe est une représentation et non pas réel.

Situation épidémique « grave »

Le Dr Jalila Ben Khalil, membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus en Tunisie, a déclaré mardi que la situation épidémiologique dans le pays est dangereuse, que la souche britannique du virus s’est propagée de 80%, et que l’épidémie s’est propagée à 80%. « fait sauter des familles entières. »

Le nombre de décès dus à l’épidémie a dépassé les dix mille personnes en Tunisie, qui compte une population d’environ 11 millions et 800 mille personnes, selon les statistiques de 2020.

Alors que le nombre de personnes infectées continue d’augmenter considérablement.

Les autorités sanitaires compétentes s’efforcent d’élargir et d’accélérer les programmes de vaccination contre le virus.

What do you think?

22 points
Upvote Downvote

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Tunisie: Hausse de 74,15% des revenus de la société SIAME au premier trimestre 2021

Tunisie: Hausse de 74,15% des revenus de la société SIAME au premier trimestre 2021

logo-onze

🚨 Algérie, Maroc, Tunisie… le tirage au sort complet de la Coupe arabe de la FIFA 2021!